Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Genève, ville durable: Engagements en lien avec l'environnement
© Nicole Zermatten / Ville de Genève
Mise à jour: 27.05.2019

Genève, ville durable: Engagements en lien avec l'environnement

La Ville de Genève s’engage pour un environnement plus durable sur son territoire, qui tienne compte des limites planétaires. La qualité de l’urbanisme, les possibilités de mobilité et la promotion d’un environnement sain, diversifié et végétalisé font partie de ses leviers d’action.

La Ville de Genève propose plusieurs démarches en ligne pour recevoir du soutien en tant qu'association (subventions ponctuelles de l'Agenda21, programme G'innove) ou pour demander une subvention d'efficacité énérgetique pour un bâtiment.

La Ville de Genève s’engage pour un environnement plus durable des façons suivantes:

Elle poursuit une politique énergétique durable et agit pour la protection du climat

Grâce à sa politique énergétique 100% renouvelable en 2050, la Ville de Genève mène des actions concrètes, lors de la construction ou de la rénovation de bâtiments sur son territoire, afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles et augmenter la part du solaire et de la géothermie. A titre d’exemple, en 2017, 22 centrales photovoltaïques étaient en fonction sur des immeubles municipaux, et nombreux bâtiments ont été rénovés du point de vue énergétique (isolations, modernisation des chaufferies, etc.). Ainsi, de 2010 à 2017, la consommation globale énergétique du patrimoine immobilier municipal a diminué d’environ 10% et les émissions de CO2 ont diminué de 25%. Pour en savoir plus, voir pages 23 à 28 du Monitoring du Plan directeur communal.

Par ailleurs, depuis 2017, les Services industriels de Genève garantissent une électricité 100% renouvelable, suisse ou locale.

Finalement, dans le cadre de sa campagne de sensibilisation du public aux enjeux du réchauffement climatique, un dossier d’information a été publié et une page Facebook «Genève, ville durable» est gérée par le service Agenda 21 - Ville durable depuis septembre 2018, afin de mobiliser la communauté locale et favoriser des synergies.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: les kilowattheures par habitant-e genevois-e ont diminué de 6868 kWh en 2009 à 5191 kWh en 2017, soit environ de 25%.

Elle aménage son territoire de façon équilibrée

Le Plan directeur communal fixe les grandes priorités politiques de la Ville de Genève pour tous les projets d'aménagement sur son territoire. Genève vise notamment à devenir une ville durable, qui respecte ses engagements en matière de social, d'environnement et d'économie. A titre d’exemple, la municipalité vise à long terme l’objectif de pouvoir offrir un logement pour chaque emploi sur son territoire. Depuis l’entrée en vigueur du Plan directeur communal en 2010, ce chiffre, qui était en baisse constante depuis 1995 s’est désormais stabilisé autour de 0,67 logement par emploi et on peut envisager des mesures pour le faire remonter. L’évolution du territoire est ainsi documentée de façon précise dans le Monitoring du Plan directeur communal.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: la surface bâtie en mètres carrés par habitant-e a diminué de 70m2 en 2005 à 66m2 en 2013.

Elle promeut une mobilité responsable

En 2015, le trafic routier représentait la principale source d'émissions de particules fines à Genève. En conséquence, la municipalité valorise la mobilité douce et les transports publics et investit dans des aménagements appropriés chaque fois qu’elle en a les moyens. Elle contribue donc au développement d'une mobilité plus durable et protège les habitant-e-s des nuisances dues au trafic. Le nombre de kilomètres de pistes cyclables aménagées sont en progression régulière et atteignaient 123 km en 2017; par contre, les aménagements en zone 30 progressent plus lentement: sur les 10 réalisations prévues entre 2010 et 2020, seules trois sont aujourd’hui réalisées. De même, les mesures contre le bruit routier progressent également plus lentement que prévu. Plus d’informations sur ces indicateurs sont disponibles dans les pages 15-20 du Monitoring du Plan directeur communal.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: Indice de pollution de l'air long-terme de valeur 4 sur 6; Distance moyenne de 127 mètres entre chaque domicile et le plus proche arrêt des TPG et 41% du territoire en zones de modération du trafic.

Elle minimise et valorise les déchets sur son territoire

Le service Voirie-Ville propre est chargé de garantir la propreté sur le territoire communal et de la gestion des déchets en tenant compte des impératifs environnementaux. Les habitant-e-s de Genève recyclent 39% de leurs déchets, un chiffre en lente progression depuis 2009 (35%). Depuis 2016, la Ville a distribué aux habitant-e-s 60’000 poubelles vertes et rouleaux de sacs compostables pour les déchets organiques de cuisine, afin de promouvoir le compost. La quantité de déchets incinérés par habitant-e est en diminution et est passée de 246 kg de déchets par habitant en 2009 à 198 kg par habitant en 2017. Pour en savoir plus sur ces chiffres, voir pages 21 et 22 du Monitoring du Plan directeur communal.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: Quantité des déchets produits (298 kg produits par habitant-e au total, incluant les déchets incinérés ainsi que les déchets recyclés) et taux de recyclage pour le verre, le papier et les métaux (28%).

Elle réduit son utilisation d’eau et évite de la polluer

La qualité de l'eau à Genève est globalement bonne, et la concentration en phosphore dans le Lac Léman est passée de 90 μg/l à la fin des années 1970 à 18 μg/l en 2017. Les services de la Ville évitent le plus possible l’utilisation de produits phytosanitaires qui peuvent contaminer les eaux et les sols. Les Conservatoire et jardins botaniques ont réussi à s’en passer complètement et se faire labelliser BIO Suisse. La municipalité a aussi réduit d’un tiers son utilisation de l’eau dans les parcs et fontaines.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: Volume des eaux dans les stations d’épuration (STEP): 155 m3 d’arrivée des eaux aux stations d'épuration par habitant-e raccordé-e par année. A Genève, la quantité et qualité des eaux usées est dans la moyenne suisse.

Elle protège la biodiversité locale et développe la nature en ville

En 2017, le taux de la couverture arborée du canton était de 21%. De 2010 à 2015, la Ville de Genève a mené des inventaires détaillés de la biodiversité locale, notamment pour les plantes et pour les coléoptères du bois. Ces documents informent non seulement le public, mais aussi les employé-e-s de l’administration travaillant dans la gestion des espaces publics et les projets d’urbanisme. De nombreux projets de végétalisation sont développés dans le cadre d’Urbanature. Les sites prioritaires à préserver du point de vue de la biodiversité figurent aux pages 33 et 34 du Monitoring du Plan directeur communal.

A consulter dans le Cercle Indicateurs: L’indice des oiseaux nicheurs a un peu diminué de 2013 à 2017, il s’agit donc d’être vigilant. Par contre, la proportion des surfaces naturelles de valeur sur territoire municipal ont augmenté de 11,6% à 14,2%.

Lien avec l'Agenda 2030

Ces six domaines d’engagement de la Ville dans le domaine environnemental sont particulièrement liés aux objectifs internationaux de développement durable suivants (voir Agenda 2030):

Genève, Ville durable sur Facebook

Abonnez-vous au compte Facebook de Genève, ville durable pour ne manquer aucune actualité!

Contact

Agenda 21 - Ville durable

Rue de l'Hôtel-de-Ville 5
1204 Genève
Tél.+41224182286
Fax+41224182251
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :