Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Coopérations bilatérales
Divers représentants se réunissent pour les accords bilatéraux.
© Z. Haddad / Ville de Genève
Mise à jour: 01.03.2017

Coopérations bilatérales

La Ville de Genève est associée à des villes du monde entier pour des projets d’échange et de coopération. Ces relations bilatérales qui peuvent prendre plusieurs formes ont des objectifs différenciés ; échanges de savoirs techniques, administratifs ou culturels, visites politiques ou de courtoisie.

Depuis plusieurs années, ces coopérations bilatérales ont permis la mise en œuvre de nombreux projets. Ceux-ci concernent des domaines aussi divers que la recherche, la solidarité internationale, la culture, la santé, l’éducation environnementale ou les services de secours. Des réalisations originales qui sont le fruit d’un travail mutuel de collaboration.

La création d’un musée archéologique à Gaza, d’un centre de documentation à Ouagadougou ou d’un jardin ethnobotanique à La Paz : autant d’initiatives qui résument la diversité et la pertinence de ces liens d’amitié et de recherche.

Une vingtaine d’accords lient Genève à d’autres villes du monde entier dont trois exemples sont détaillés ci-dessous.

Genève et Shinagawa

La Ville de Genève et l’Arrondissement tokyoïte de Shinagawa ont signé une Charte d’amitié le 9 septembre 1991 à Genève.  Elle entend favoriser la compréhension mutuelle ainsi que les échanges interculturels entre les deux villes.

Pour assister la Ville de Genève dans la mise en œuvre de cette relation l’Association d’amitié Genève-Shinagawa (AAGS) a été créée en 1992, à l’initiative de Michel Rossetti, alors Maire, avec l’approbation du Conseil administratif de l’époque.

Chaque année depuis cette date, l’AAGS, avec le soutien de la Ville, organise un programme d’échanges de jeunes entre les deux villes. Le temps de trois semaines en été, les jeunes Genevois-e-s partent vivre dans une famille japonaise, qui envoie l’année suivante son enfant à Genève. En septembre 2016, la Ville de Genève et l’Arrondissement de Shinagawa ont fêté  les 25 ans de cette Charte d’amitié.

Une histoire de cloche

Disparue de son temple au XIXème siècle, la cloche du temple Honsen-ji de Shinagawa réapparaît dans une fonderie d’Aarau en 1873. Elle est installée dans le parc du Musée Ariana à Genève, puis restituée au Japon par les autorités de la Ville de Genève en 1930.

Soixante ans plus tard, en signe de reconnaissance, le temple offre à Genève une réplique de cette fameuse cloche. Elle est érigée dans un pavillon au sein du parc de l’Ariana en automne 1991. Depuis, les cloches de Shinagawa, l’originale et sa réplique parfaite, sonnent la bonne entente entre les communautés de ces deux villes.

Genève et Beyrouth

Depuis 2008 à Beyrouth, le Comité des journées de la Science, placé sous l’égide du ministère libanais, présente chaque année une manifestation se déroulant sur trois jours : les Journées de la Science. Les municipalités de Genève et de Beyrouth apportent leur soutien financier à l’événement. La Ville de Genève apporte également son expertise pour l’organisation. Depuis la création de la manifestation une présence politique genevoise est assurée et lors de chacune des éditions, des délégations scientifique des musées d’histoire naturelle et d’histoire des sciences ont fait le déplacement et ont tenu des stands présentant des animations sur diverses thématiques.

En 2013, la Ville de Genève et la Municipalité de Beyrouth signaient un nouvel accord de coopération. L’objectif de cet accord consiste en la réalisation d’activités conjointes dans le but de renforcer et d’accroître les relations existantes entre les deux villes. La coopération entre les deux parties se fait notamment dans les domaines des sports, de l’aménagement urbain, du social, de la culture et des espaces verts.

Dans le cadre de cet accord de coopération, un projet de création d’un jardin botanique à Beyrouth, dans la Forêt des pins, fut établi. La Ville de Genève apporte un soutien technique et scientifique à la Municipalité de Beyrouth, lui permettant d’atteindre ces buts.

Genève et Dakar

Des relations de longue date existent entre les villes de Genève et de Dakar, notamment dans le cadre de l’Association internationale des villes messagères de la paix (AIVMP), ou de l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF).

Depuis 1999, une collaboration étroite s'est instaurée entre les jardins botaniques de Genève et de Dakar. Ces contacts ont dynamisé les relations de ville à ville. Celles-ci coopèrent dans des domaines tels que la jeunesse, les sports, le tourisme et les loisirs, mais aussi dans l’aménagement urbain et la planification territoriale sans oublier la démocratie et la citoyenneté.

C’est dans ces cadres là que Genève et Dakar ont travaillé ensemble à l’élaboration d’une Radio municipale de Dakar (RMD) qui a été inaugurée en 2014. En 2016, une délégation de la Ville de Dakar s’est rendue à Genève pour visiter les projets de création d’une aire pour les cultures urbaines et notamment le skate-park de Plainpalais qui en constitue l’infrastructure majeure. La Ville de Dakar souhaite réaliser un projet équivalent dans sa municipalité.

Contact

Service des relations extérieures

Rue de la Croix-Rouge 4
1204 Genève
Tél.+41224182989
Fax+41224182983
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :