Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 15.01.2015
 

Projet sécurité

En Ville de Genève, la Police cantonale et la Police municipale assurent conjointement la sécurité des habitants et de la population de passage. Cité globalement sûre et où l’on se sent bien, notre ville n’en souffre pas moins de problèmes d’incivilités et de petite criminalité qui pourrissent le quotidien des habitants et altèrent la qualité de vie.

Depuis 2007, la Police municipale de la Ville de Genève a connu une profonde mutation, visant à la transformer en véritable police de proximité, au contact de la population et bien implantée dans les quartiers.

L’actuel conseiller administratif Guillaume Barazzone, en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité, a demandé à la police municipale de se recentrer sur des missions directement liées à la sécurité. Des tâches comme l’ouverture et la fermeture de chaînes sur l’espace public ont été abandonnées par les APM. Ceux-ci concentrent désormais leurs actions sur trois domaines prioritaires: lutte contre la petite délinquance, conduite d’actions préventives (îlotage) et lutte contre les nuisances sonores.

Afin de faire de la police municipale un maillon incontournable de la sécurité de proximité à Genève, le magistrat actuel défend une augmentation des effectifs. Entre fin 2012 et  2014, le nombre d’APM est passé de 105 à 174 agents. L’objectif, approuvé par le Conseil administratif, est d’atteindre 200 agente-s de police municipale en 2016.

L’augmentation du nombre de postes de police municipale dans les quartiers est aussi une priorité afin de renforcer la présence des APM dans les quartiers. Un nouveau poste d’APM, avec guichet pour le public, a été inauguré en octobre 2013 à la Rue Rothschild, au cœur du quartier des Pâquis. Il remplace les locaux de la rue Amat. Un nouveau poste de police municipale à été ouvert dans le quartier des Acacias en juin 2014. D’autres devraient suivre.  

Par ailleurs, l’optimisation  de la collaboration avec la police cantonale est au programme. Un contrat local de sécurité (CLS) a été signé entre le conseiller administratif du DEUS et le Conseiller d’Etat en charge de la police le 25 juin 2013. Le CLS instaure notamment des patrouilles mixtes dans certains quartiers (gendarmes/APM) et des contrôles de vitesse communs. Cela permet à la police municipale de lutter contre les chauffards sur son territoire, et particulièrement à proximité des écoles.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Avis et suggestions

Démarches les plus demandées

Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :