Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 31 octobre 2017

Thème : Sécurité et prévention 

Police municipale: un nouveau Contrat local de sécurité conclu entre la Ville de Genève et le département de la sécurité et de l’économie

Le conseiller d’Etat Pierre Maudet (DSE) et le conseiller administratif Guillaume Barazzone (DEUS) ont signé aujourd’hui le nouveau Contrat local de sécurité 2017-2018 (CLS) entre l’Etat et la Ville de Genève.

Pour mémoire, le précédent CLS a été conclu en 2013. Celui-ci a notamment permis d’améliorer la coordination des actions des polices cantonale et municipale, d’augmenter leur visibilité sur le terrain et ainsi de mieux répondre aux attentes des habitants des quartiers.

Le CLS vise à définir des axes prioritaires de collaboration entre la police cantonale et la police municipale, à l’échelon du territoire communal, afin d’optimiser les mesures de prévention et de répression prises pour lutter contre des problèmes de sécurité déterminés.

Trois axes de collaboration

Le CLS 2017-2018 conclu entre l’Etat et la Ville de Genève fixe trois axes de collaboration prioritaires:

1. La prévention et la lutte contre la délinquance de rue et les incivilités, notamment celles liées à la vente et à la consommation de stupéfiants sur le domaine public.

2. La lutte contre les nuisances sonores émanant d’établissements publics ou d’individus situés sur le domaine public.

3. La prévention et la lutte contre les infractions graves à la LCR qui créent un danger dans les quartiers (excès de vitesse à proximité des écoles, conduite en état d’ivresse, etc.).

En outre, il est prévu que le chef du service de police de proximité (police cantonale) et le commandant de la police municipale de la Ville définissent conjointement des zones d’actions prioritaires, zones validées par leurs magistrats respectifs, pour lesquelles un plan d’action commun sera établi.

Ces zones, non figées dans le temps et modifiables en cas de besoin, permettent de concentrer les moyens cantonaux et municipaux sur un secteur en fonction des problèmes de sécurité constatés. Ce dispositif vise lui aussi à cibler plus précisément l’action de la police par rapport à certains types d’infractions ou d’incivilités. Le CLS est conclu pour une année, renouvelable tacitement, sauf dénonciation d’une des parties.

Contacts

Pour le département de l’environnement environnement urbain et de la sécurité: M. Cédric Waelti, conseiller de direction en charge de la communication. tél. 022 418 24 82 ou 079 596 19 79, cedric.waelti(at)ville-ge.ch

Pour le département de la sécurité et de l’économie: Mme Emmanuelle Lo Verso, secrétaire générale adjointe chargée de la communication, tél. 022 546 88 10 ou 079 955 44 29, emmanuelle.loverso(at)etat.ge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :