Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 19.11.2019
 

Zone industrielle des Charmilles

La Zone industrielle des Charmilles (ZIC) s’inscrit dans le périmètre Charmilles – Châtelaine, qui dès la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, a été investi par de grands ateliers et usines (Fiat, Tavaro, PicPic, SIP). Depuis 2016, un projet de valorisation et de transformation de la ZIC est mené par la Ville de Genève, pour ouvrir la zone sur le quartier et y accueillir de nouvelles activités qui s’inscrivent dans une dynamique d’émergence et de créativité.
© Ville de Genève

La ZIC en chiffres

  • 1917 est l’année de la création de la zone, qui était celle de la société genevoise d’instruments de physique (SIP). La SIP était à l’époque un formidable laboratoire de technologies nouvelles.
  • 1998 est l’année à laquelle la Ville de Genève achète la parcelle et ses bâtiments pour les mettre à disposition de petites et moyennes entreprises locales.
  • 22’860 m2 correspond à la superficie totale de la zone.
  • 18 bâtiments composent l’ensemble de la ZIC.
  • environ 70 personnes travaillent sur le site.

Le projet de transformation de la ZIC

Dès 2007, la Ville de Genève mène une réflexion sur l’avenir de la ZIC autour d’un projet d’incubateur et de pépinière d’entreprises; c’est le projet Ecopôle. Il donne lieu en 2011 à l’ouverture d’un crédit pour l’élaboration d’une image directrice pour l’ensemble du site. Ce projet de reconversion de la ZIC est finalement abandonné.

En 2016, la réflexion sur le devenir de la zone est relancée. La ZIC s’inscrit désormais dans un quartier en pleine mutation, avec le développement de grands projets de construction ou de reconversion tels que le nouveau Campus de la Head-Genève au sein des anciennes usines Tavaro, l’ensemble multi-activités QUARTET sur le site de l’ancienne usine Hispano-Suiza, la tour Lyon 77 sur la place des Charmilles ou plus largement, le développement du périmètre de la Concorde.

Ce rapide processus de désindustrialisation et de densification du quartier exerce bien évidemment une pression sur la ZIC. Mais fidèle à ses engagements en faveur du maintien des petites et moyennes entreprises artisanales sur son territoire, la Ville souhaite maintenir la zone d’affectation en vigueur (ZIA), garantissant une mixité au sein du quartier et participant à son dynamisme. Le Plan directeur communal «Genève 2020» fait de la «ville mixte» l’une de ses priorités en matière d’aménagement du territoire.

Le Conseil administratif de la Ville de Genève est néanmoins conscient de la nécessité de valoriser et développer la ZIC pour lui permettre de prendre part à l’écosystème qui se développe à grande vitesse autour du site. La Délégation G’innove, composée de Madame Sandrine Salerno et de Messieurs Sami Kanaan et Guillaume Barazzone, a été chargée par le Conseil administratif de lui proposer une stratégie pour les années à venir (2016–2020) et de veiller à sa mise en œuvre. L’ensemble des actuel-le-s locataires de la zone (hors services municipaux) a reçu la garantie de pouvoir conserver leurs locaux sur la zone. Selon une décision du Conseil administratif, plusieurs surfaces occupées par des ateliers et des dépôts appartenant à la municipalité doivent être libérés pour permettre à des projets innovants et ouverts sur le quartier de s’y développer.

Reprise du projet

Octobre–novembre 2017: Organisation de consultations auprès d’une septantaine d’actrices et d’acteurs: les usagères et usagers de la ZIC, des représentant-e-s du quartier, du milieu de l’innovation et de la créativité ainsi que des institutions présentes dans le périmètre. Ces consultations, menées par l’agence Codesign-it, ont donné lieu à un document qui sert de référence à l’élaboration d’une stratégie pour le futur de la ZIC.

Février 2018: Selon une décision du Conseil administratif, l’image directrice pour la valorisation de la ZIC et la reconversion des espaces libérés par les services municipaux s’articulera autour des axes suivants:

  • la promotion d’une économie locale et diversifiée par le maintien des activités artisanales et de petite industrie sur la zone;
  • l’encouragement à l’innovation sociétale en accueillant sur le site des projets présentant un impact social et écologique fort et s’inscrivant dans une dynamique d’émergence et de créativité;
  • le soutien à la création en mettant à disposition des actrices et acteurs culturels des espaces pour des projets temporaires: expositions, résidences, etc.

Juin 2018: recrutement d’une cheffe de projet, rattachée au Service Agenda21–Ville durable, pour assurer la coordination du projet de valorisation et de transformation de la ZIC.

Novembre 2018: réhabilitation des locaux anciennement occupés par le Moulin à Danses (MàD), d’environ 350 m2, pour accueillir des projets temporaires se situant à la croisée des arts, des technologies et de la société. Le Geneva International Film Festival (GIFF) y organise un projet de théâtre immersif en réalité virtuelle, 24/7.

Janvier 2019: workshop pédagogique d’une semaine organisé par la Head-Genève avec une quinzaine d’étudiant-e-s, pour imaginer une nouvelle signalétique pour la ZIC.

Mars 2019: un atelier participatif visant à connaître les besoins en matière d’aménagements extérieurs pour la zone (détente, restauration, etc.), a été organisé par le collectif d’architectes TEN. Il a réuni une trentaine de participant-e-s, principalement des locataires de la zone et quelques représentant-e-s du quartier. Une synthèse de l’atelier est en cours.

Juin – septembre 2019: de grands espaces d’une superficie totale d’environ 800 m2 ont été libérés par le Service de la police municipale (SPM) et le Service d’Incendie et de Secours (SIS). Un projet de manufacture collaborative, ouverte au public, occupera une partie de ces espaces (projet à l’étude), tandis qu’un appel à candidatures sera lancé pour attribuer d’autres espaces à des projets innovants.

Septembre-octobre 2019: une exposition de Christian Lutz est organisée sur la ZIC dans le cadre du festival NO’PHOTO, sur le thème des arts martiaux mixtes (MMA).

Octobre 2019: accueil de l'association Swiss Border(s) sur la ZIC, pour une résidence d'environ 8 mois au sein de la halle industrielle libérée par le SIS. A l'issue de cette résidence en mai 2020, leur projet qui questionne la notion de frontière sera présenté au sein du Pavillon suisse de la Biennale d’architecture de Venise.

Novembre 2019: Lancement d'un appel à projets pour la mise à disposition temporaire d'espaces sur la ZIC, pour une durée de 5 ans.

 

Galerie d'images: Zone industrielle des Charmilles

La galerie d'images associée à cet article contient
13 images
Voir la galerie d'images

Contact

Christelle Pally, Agenda 21 - Ville durable

Cheffe de projet
Rue de l' Hôtel-de-Ville 5
Tél.+41 22 418 22 49
Christelle.Pally(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :