Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 11 novembre 2019

Campagne «Objectif zéro sexisme dans ma ville»

Suite à l’adoption par le Conseil municipal (CM) du plan d’action municipal «Sexisme et harcèlement dans l’espace public» en février 2019, la Ville de Genève travaille à sa mise en œuvre. En marge de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre, elle lance une nouvelle campagne de sensibilisation intitulée «Objectif zéro sexisme dans ma ville».

zero-sexisme-ville-geneve-contenu
© 

La lutte contre les violences sexistes et sexuelles est un des axes forts de la politique municipale de promotion de l'égalité entre femmes et hommes. Depuis 2017, un accent spécifique est mis sur les violences sexistes dans l'espace public. Suite au dépôt de la motion M-1275, l'administration communale a élaboré, en concertation avec des associations et institutions genevoises actives dans la prévention des violences, un plan d'action intitulé «Sexisme et harcèlement dans l'espace public», adopté par le CM en février 2019.

Sa mise en œuvre a débuté dès le vote du Conseil municipal. Plusieurs projets ont démarré à l'automne 2019, parmi lesquels une enquête sur les pratiques des femmes dans l'espace public, des cours d'autodéfense donnés par des femmes pour les femmes adultes et adolescentes ou encore la formation continue des agent-e-s de la police municipale. «La police municipale est dorénavant mieux sensibilisée à la problématique du harcèlement de rue, elle pourra aussi être plus attentive à cette thématique lors de son travail sur le terrain», explique Guillaume Barazzone, Conseiller administratif en charge de la sécurité.

Du 11 au 24 novembre, en marge du Festival Les Créatives et de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes (25 novembre), la Ville de Genève et ses partenaires présentent une nouvelle campagne de sensibilisation.

«Objectif zéro sexisme dans ma ville»

La campagne «Objectif zéro sexisme dans ma ville» est portée par la volonté de réaffirmer que les violences sexistes et sexuelles -de manière générale mais aussi dans l'espace public- ne sont ni acceptées, ni acceptables et de renforcer le droit de chaque personne à disposer sereinement de l'espace public. Selon Sandrine Salerno, Maire de la Ville de Genève, «il s'agit d'un enjeu de société qui nous concerne tous et toutes et dont il faut se saisir collectivement».

Cette campagne accompagne le développement des mesures prévues par le plan d'action municipal «Sexisme et harcèlement dans l'espace public», en devenant également son identité visuelle. Après une première série d'affiches placardées dans les rues de Genève du 11 au 24 novembre 2019, permettant d'annoncer l'objectif général à atteindre, des déclinaisons spécifiques seront prévues dès 2020 pour certains espaces publics, à commencer par les lieux sportifs. «Notre marge de progression est considérable et les mesures engagées dans les domaines de la culture et du sport sont essentielles pour atteindre notre objectif», relève Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge de la culture et du sport.

Des événements au mois de novembre

En marge de la campagne, plusieurs événements soutenus par la Ville de Genève dans le cadre du plan d'action sont prévus:

Le 25 novembre, à l'occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les clubs Soroptimist International de Genève, avec le soutien de la Ville de Genève, de l’Office des Nations Unies à Genève et des SIG, font éclairer en orange quatre monuments emblématiques de Genève et de la Genève internationale : les fontaines de la place du Bourg-de-Four et de l’Escalade (2 rue de la Cité), la façade du Palais des Nations Unies et le Jet d’eau. Fait particulier de cette édition : les fontaines resteront éclairées en orange tout au long de la campagne, soit du 25 novembre au 10 décembre.

Le 25 novembre, rendez-vous place du Bourg-de-Four de 18h à 19h dans un esprit de solidarité et de sensibilisation de l’opinion publique sur l’urgence d’éliminer toute violence fondée sur le genre.

Le 25 novembre, une table ronde intitulée «Pour en finir avec les violences faites aux femmes» est organisée par le Festival Les Créatives en partenariat avec le service Agenda 21-Ville durable. Lors de cette discussion, un accent particulier sera mis sur la notion de «continuum des violences», qui explique l'existence d'une continuité entre espaces privés et publics mais aussi entre sexisme ordinaire et violences sexistes et sexuelles.

Des ateliers intitulés «Ne détournez par le regard!» seront également proposés par Amnesty International en novembre et décembre. Partant du constat que les témoin-te-s de situations de violence envers les femmes peinent souvent à intervenir, ces ateliers visent à encourager les participant-e-s à faire preuve de courage civique dans de telles situations.

Plus d'informations sur www.geneve.ch/zero-sexisme

A télécharger

Plan d’action «Sexisme et harcèlement dans l’espace public» (PDF)

Contact

Héloïse Roman
Chargée de projets égalité                
Service Agenda 21-Ville durable                
+41 22 418 22 93
Courriel: heloise.roman(at)ville-ge.ch

 

 

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :