Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 16 septembre 2019

Thème : Développement durable 

Objectif zéro sexisme

Suite à l’adoption par le Conseil municipal (CM) de la Ville de Genève, en février 2019, d’un plan d’action de prévention du sexisme et du harcèlement dans l’espace public, le travail de mise en œuvre a commencé. Plusieurs projets démarrent cet automne.

Objectif zéro sexisme
© M. Girardin / Ville de Genève

La lutte contre les violences sexistes et sexuelles est un des axes forts de la politique municipale de promotion de l'égalité entre femmes et hommes. Depuis 2017, un accent spécifique est mis sur les violences sexistes dans l'espace public. Suite au dépôt de la motion M-1275, l'administration municipale a élaboré, en concertation avec des associations et institutions genevoises actives dans la prévention des violences, un plan d'action intitulé «Sexisme et harcèlement dans l'espace public», adopté par le CM en février 2019.

Madame Sandrine Salerno, Maire en charge des questions d'égalité, explique que «ce plan d'action, prévu sur une première phase de trois ans, de 2019 à 2021, replace la question du harcèlement dans l'espace public dans le continuum des violences faites aux femmes, rappelant la nécessité d'agir à différents niveaux pour changer les mentalités et les comportements». Il définit cinq axes d'actions prioritaires: la sensibilisation, la formation du personnel municipal, l'aménagement et les usages de l'espace public, la récolte de données et le travail en réseau.

La mise en œuvre du plan d'action, doté d'un crédit budgétaire supplémentaire, a débuté dès le vote du Conseil municipal. Plusieurs projets démarrent en septembre 2019 et se poursuivront durant l'automne:

Un focus «Genre et espace public» à la Quinzaine de l'urbanisme

La Ville de Genève participe à la Quinzaine de l'urbanisme en mettant un accent particulier sur la thématique «Genre et espace public». Plusieurs collaborations ont été développées avec des associations partenaires. Une balade nocturne est ainsi proposée par l'association Les Intégrales le 19 septembre à travers les quartiers des Vernets, de la Jonction et de Plainpalais. Elle invitera les participant-e-s à mettre leurs 5 sens à contribution pour imaginer des espaces urbains plus inclusifs pour tous et toutes. Par ailleurs, deux visites guidées, les 17 et 22 septembre, dans le cadre du projet 100Elles* de l'association L'Escouade, permettront de (re)découvrir des parcours de vie de femmes ayant marqué l'histoire de la Ville.

Une enquête sur les pratiques des femmes dans les espaces publics

Menée avec l'Université de Genève, cette enquête dressera un premier état des lieux de la diversité des pratiques des habitantes et usagères du territoire de la commune. Elle doit permettre de mieux comprendre les expériences des femmes pour améliorer la qualité de vie en ville et l'égalité entre les sexes dans les espaces publics.

Toutes les femmes, quel que soit leur profil ou leurs utilisations des espaces publics, qu'elles soient résidentes ou usagères, sont invitées à participer à des 'entretiens collectifs durant l'automne. Les réponses seront traitées de manière à garantir l'anonymat des participantes.

Des stages d'autodéfense pour les femmes adultes et adolescentes

En proposant depuis plusieurs années des stages d'autodéfense Fem Do Chi, l'association Viol-Secours vise à offrir aux femmes des outils de prise de conscience et de prévention des violences dans leur quotidien. Outre des techniques simples d'autodéfense physique et verbale, la méthode Fem Do Chi met un accent particulier sur la confiance en soi et l'auto-estime, éléments essentiels dans la prévention des violences sexistes. Elle tient compte des spécificités des violences faites aux femmes, de leurs aspects intersectionnels et des contextes multiples dans lesquelles elles se produisent.

Ces stages d'autodéfense par et pour les femmes constituent un outil concret pour renforcer à la fois la sécurité des femmes mais aussi leur sentiment de sécurité et de légitimité dans l'espace public, sans limiter leur liberté d'action. La mise en place d'un projet d'ateliers d'autodéfense est une des mesures prioritaires du plan d'action. Des stages d'une journée ou de deux demi-journées seront ainsi proposés aux femmes adultes ainsi qu'aux adolescentes de 13 à 17 ans, résidant sur le territoire de la Ville de Genève, pour un prix symbolique de CHF 15.-.

D'autres projets en cours ou à venir

D'autres projets sont également en cours, tels qu'un dispositif de sensibilisation dans certaines manifestations et lieux de fête en plein air, avec l'association We can dance It, ou encore la formation des agent-e-s de la police municipale aux enjeux de sexisme et de harcèlement dans l'espace public. Plusieurs actions de sensibilisation auront aussi lieu en marge du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Plus d'informations: www.geneve.ch/zero-sexisme

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :