Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 28.04.2016
 

Histoire et développement du quartier Grottes Saint-Gervais

Ancien quartier ouvrier, le quartier Grottes Saint-Gervais doit sa survie à la mobilisation de ses habitant-e-s.
© JJK photo/Ville de Genève

Evolution du quartier: vignes et maisons ouvrières

Le bourg de Saint-Gervais fait partie de la ville depuis le Moyen Âge. Une gravure de 1548 le désigne par le nom «Petite Genève». Mais au-delà de la porte de Cornavin, l’actuel quartier des Grottes/Saint-Gervais reste campagnard jusqu’à fin du XIXe siècle. Champs, bois, vignes et quelques propriétés bourgeoises se partagent le secteur au XVIIIe siècle.

Ces grands domaines laissent place, au début du XIXe siècle, à des hangars, de petites industries et des maisons ouvrières. Le nant de Pissevache, qui débordait souvent, est canalisé vers 1837. Après 1850, les constructions se multiplient. Hétéroclites et incroyablement imbriquées, ce sont des maisons pauvres avec parfois de petits jardins où picorent quelques poules. Cette période est riche en anecdotes.

Un quartier condamné, puis rénové

Dès la construction de la gare en 1928, tous les projets de construction ou de revalorisation sont stoppés. Le quartier est considéré comme vétuste et insalubre. Les autorités prévoient d’abord de le raser, puis de le laisser pourrir.

En 1971, un projet d’aménagement veut refonder les Grottes en une cité satellite entourée de grands axes routiers. Les habitant-e-s s’opposent au projet en créant l’Action Populaire aux Grottes (APAG). Face à la pression populaire, l’Etat abandonne son projet de démolition au profit d’une rénovation. Saint-Gervais est lui entièrement rasé. Dès 1933, il n’en reste quasi rien et certain-e-s parlent alors d’un «bombardement en temps de paix».

L’histoire démontre que le quartier Grottes Saint-Gervais doit sa survie au soutien de ses habitant-e-s. Aujourd’hui encore, il fait figure de pionnier en matière de projets urbains participatifs et fait l’objet de plusieurs Contrats de quartiers. Ses habitant-e-s sont ainsi activement associé-e-s à la ville pour améliorer leur cadre de vie.

Que signifient «les Grottes» et «Saint-Gervais»?

Le quartier des Grottes n’a rien d’une caverne. Son nom vient d’une petite rivière qui le traversait, le nant des Crottes. Ce ruisseau prenait une couleur boueuse lors de ses crues. Au XIXe siècle, son nom est changé en nant des Grottes.

Saint-Gervais tire son nom d’une église construite au Ve siècle à l’emplacement du temple actuel. L’appellation «Saint-Gervais» apparaît déjà dans un texte datant de 926.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Avis et suggestions

En images

Image illustrant le quartier des Grottes

Regard singulier
Par le photographe Julien Gregorio

Voir la galerie

Publications

Près de chez vous
Brochure sur le quartier Grottes Saint-Gervais

Voir la publication

Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :