Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 22.12.2017
 

Contrat de quartier Pâquis

Le quartier des Pâquis a accueilli le 3e contrat de quartier entre 2014 et 2017. Durant cette période, les habitant-e-s, usagers et usagères des lieux ont été invité-e-s à proposer des mesures d’amélioration de leur cadre de vie. Le processus a été interrompu et une évaluation globale des Contrats de quartier va être lancée par les autorités municipales.
© Ville de Genève

Depuis 2010, plusieurs associations des Pâquis, réunies en un «Collectif Bien Vivre aux Pâquis», ont fait part des problématiques présentes dans leur quartier. Le débat a ensuite été ouvert à l’ensemble des habitant-e-s par le biais d’un Contrat de quartier.

Périmètre et enjeu

Le Contrat de quartier Pâquis s’est déployé entre la rue des Alpes et l’Avenue de France. Sur toute cette zone, le trafic de transit, la densité urbaine, les rares espaces verts, et enfin la vie nocturne, ne sont pas toujours synonymes de «qualité de vie».

Quatre groupes de travail ont étudié les principales problématiques du quartier:

  • la salubrité et la sécurité;
  • la végétalisation et la mobilité douce;
  • l’animation du quartier: zones piétonnes et locaux de quartier;
  • la cohabitation habitant-e-s / usager-ère-s: respect et tolérance.

Les projets du Contrat de quartier Pâquis

Le processus du Contrat de quartier a permis de concrétiser quelques-unes des propositions issues de la réflexion des habitant-e-s.

Aménagement et végétalisation des zones piétonnes

Plusieurs lieux ont été identifiés, qui mériteraient un plus grand investissement en mobilier urbain et en végétalisation, afin d’être mieux exploités par les riverains: le square Monthoux, le square Royaume, la rue du Léman et la place du Temple. Sur cette place, un chalet a pu être installé, dédié aux animations de quartier gérées par les habitant-e-s.

Cour d’immeuble

Un espace convivial a été créé, dans une cour d’immeuble de la Gérance Municipale, grâce à la suppression de quatre places de parking.

D’autres propositions n’ont pu être mises en œuvre telles quelles, mais le travail des groupes du Contrat de quartier a permis de faire avancer les choses. Par exemple, la présence de la police municipale a été renforcée le soir, sur le bas du quartier, et un crédit pour des WC publics supplémentaires va être déposé auprès du Conseil municipal.

Interruption du processus du Contrat de quartier

En avril 2016, les délégué-e-s habitant-e-s à la Commission de coordination du Contrat de quartier Pâquis ont décidé de démissionner, ce qui entraîné l’interruption du processus en cours.

Les autorités municipales vont évaluer l’ensemble des processus des Contrats de quartier, afin de réorienter ces dispositifs participatifs vers plus d’efficacité et de transparence.

Contact

Direction et secrétariat du Département de la cohésion sociale et de la solidarité


Tél.+ 41 22 418 49 00
Fax + 41 22 418 49 01

A télécharger

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :