Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 29.11.2012
 

Julien Pavillard, directeur artistique du festival Arbres en lumière

Interview de Julien Pavillard sur l'édition 2011 du festival Arbres en lumière: «Je veux susciter la curiosité des visiteurs».

C'est votre premier festival Arbres en lumière à Genève. Qu'allez-vous changer ou apporter?

Je connais bien le festival et je l’apprécie. Pour moi, il ne s'agit pas de changer le concept artistique de base: créer des œuvres lumières sur les arbres. Je tiens seulement à recentrer le propos: avoir une création originale qui met en valeur un arbre (ou un groupe d'arbres).

La seule évolution que je me suis permise concerne le périmètre d'intervention. Nous passons cette année d'un festival qui se tenait principalement sur la rade de Genève à un festival qui se situera en vieille ville. Ce qui signifie un rapport plus intime aux œuvres, une découverte de nouveaux arbres (on en a de magnifiques), une ambiance plus feutrée. C'est donc une évolution que je souhaite apporter, pas une révolution.

Vous avez aussi organisé la Fête des lumières de Lyon. Qu'est-ce qui sera différent à Genève?

Genève est un festival lumière artistique alors que Lyon est un festival lumière plus populaire et ancré dans l'histoire. Cela fait plus de 150 ans que les Lyonnais fêtent le 8 décembre.

Mais alors qu'aujourd'hui le festival de Lyon s'exporte dans le monde entier, ou inspire de nombreux festivals internationaux qui le banalisent en quelque sorte, Genève a la chance d'avoir un festival qui lui est propre. C'est le seul festival que je connaisse dont l'objectif est de créer des œuvres sur les arbres.

Dans le cadre du FAL, quelle serait votre définition d'une œuvre réussie?
 
Toutes les œuvres ne plairont pas à tous les visiteurs… et c'est tant mieux, car nous sommes tous uniques et, même si la télévision et le commerce international cherchent à imposer un modèle de spectateur ou de consommateur, l'art peut encore se permettre de proposer des créations qui plairont à certains et pas à d’autres.

L'important pour moi est d’offrir différents niveaux de lecture au public. L'œuvre sera réussie si elle arrive au moins à susciter la curiosité des visiteurs.

Le public pourra-t-il rencontrer à un moment ou à un autre les artistes?

Le public pourra rencontrer les artistes lors de l'inauguration, le 1er décembre. Pour ceux qui veulent aller plus loin, ils pourront aller chercher des informations sur le site de la Ville et sur les sites des artistes. Des visites guidées, organisées par l'Office de tourisme de Genève, permettront également de découvrir les œuvres.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :