Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 12.12.2017
 

La chenille processionnaire du pin

La chenille processionnaire du pin est un insecte dangereux pour les humains et les animaux. Chaque propriétaire d’arbres est tenu de procéder, à sa charge, à l'enlèvement et à la destruction des nids de chenilles processionnaires ou de mettre en place des mesures visant à éviter la propagation de ces insectes, dès leur apparition. La Ville de Genève intervient exclusivement sur les parcelles dont elle a la charge.
chenille processionnaire du pin
© Ville de Genève

Le Service des espaces verts de la Ville de Genève (SEVE) met en place sur ses parcelles différentes mesures pour contrôler ces populations de chenilles et minimiser leur capacité de nuisance.

Apprécié pour sa végétation pérenne et sa valeur décorative, le pin représente quelques 5% du patrimoine arboré genevois. Ce genre nécessite une attention particulière, puisqu’il abrite la chenille processionnaire du pin. Cette larve d’un papillon de nuit anodin, connue pour son mode de déplacement en file indienne, est reconnaissable à son nid en forme de boule blanche tissée dans les branches des pins. Une espèce voisine peut s’attaquer aux chênes, elle ne forme toutefois pas de cocon visible ni de procession au sol.

Un nuisible dangereux

Les poils urticants de ces chenilles, qui quittent les nids vers les mois de mars et avril, constituent un danger pour les humains et les animaux domestiques. Au contact de la peau, ils peuvent provoquer des démangeaisons, des réactions allergiques et avoir des conséquences graves, notamment pour les enfants et les animaux de compagnie.

La voracité de ces insectes provoque parfois une défoliation partielle des arbres hôtes, généralement sans grande conséquence.

Méthodes de lutte

Afin de maîtriser ces populations, le Service des espaces verts de la Ville de Genève (SEVE) utilise les moyens de lutte suivants :

  • élimination mécanique ;
  • installation de pièges à phéromones pour les adultes ;
  • installation de pièges mécaniques pour les chenilles ;
  • traitements occasionnels au moyen de produits biologiques ;
  • pose de nichoirs afin d’attirer les oiseaux prédateurs.

Il veille à limiter les risques en évitant la plantation de pins à proximité des pataugeoires, des jeux d’enfants ou des préaux d’écoles et des zones fortement fréquentées. Il insiste également sur une diversification des espèces plantées.

Recommandations

Signaler toute présence de nids

Le SEVE mène un contrôle régulier des arbres en Ville de Genève. Toutefois, si vous remarquez sur une parcelle du domaine public la présence d’un nid en hiver, c’est-à-dire avant la sortie des chenilles, n’hésitez pas à le signaler au Service des espaces verts (SEVE) qui procèdera à son enlèvement. Les coordonnées du SEVE se trouvent en bas de cette page.

Eviter tout contact avec les nids

Ne manipulez jamais les nids des chenilles processionnaires du pin, mêmes vides.

Consulter son vétérinaire en urgence en cas d’atteinte de son animal de compagnie

Si votre animal de compagnie est atteint, évitez de toucher aux poils urticants qui pourraient se casser et libérer davantage de toxines. Consultez au plus vite le vétérinaire traitant de votre animal.

Contact

Service des espaces verts

Rue de Lausanne 118
1202 Genève
Tél.+41224185000
Fax+41224185001
seve(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :