Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Développement de la biodiversité dans l’environnement urbain et les espaces verts
Un panorama d'arbres en été
© C. Cuti / Ville de Genève
Mise à jour: 20.09.2017

Développement de la biodiversité dans l’environnement urbain et les espaces verts

Entretien différencié des espaces verts, création de milieux favorables à la flore et la faune indigène ou encore abandon des pesticides: nombreuses sont les pratiques mises en œuvre en Ville de Genève pour développer la biodiversité en milieu urbain.

Envisager autrement l’entretien des espaces verts genevois et ne plus les entretenir de manière standardisée, c’est ce que l’on appelle l’entretien différencié, mis en pratique depuis de nombreuses années par les jardiniers et jardinières de la Ville de Genève.

Les parcs et autres lieux verts de la Ville sont ainsi perçus comme des espaces avec chacun sa vocation, son esthétique et sa fréquentation. Des jardins traditionnels et des œuvres de mosaïculture, comme la célèbre horloge fleurie, côtoient ainsi des talus et des prairies fleuries, très riches en termes de biodiversité.

Création de refuges et de milieux favorables à la flore et la faune indigène

Prairies fleuries

Les fleurs variées et abondantes des prairies de fauche, aménagées dans des espaces périphériques et visibles notamment sur les quais ou la Pointe Nord de la Plaine de Plainpalais, attirent une foule d’insectes, eux-mêmes irrésistibles pour de nombreux lézards, oiseaux et petits mammifères insectivores.

Etangs à batraciens

Les étangs à batraciens du Bois-de-la-Bâtie, créés dans le cadre du programme Urbanature, constituent un formidable habitat pour les grenouilles, les crapauds et les tritons, mais aussi pour les libellules et d’autres espèces animales.

Nichoirs pour oiseaux

Une cinquantaine de nichoirs pour oiseaux ont été installés à Beaulieu, à la Promenade des Bastions et à la Treille. Ils constituent un abri pour de nombreuses espèces d’oiseaux, apportant une contribution supplémentaire à la biodiversité en milieu urbain.

Abandon des pesticides chimiques et lutte intégrée

Dans le cadre de la lutte intégrée, les jardiniers et jardinières du service des espaces verts (SEVE) introduisent des prédateurs pour lutter contre les ravageurs qui attaquent les plantes. Ces derniers peuvent être des petites guêpes ou des coccinelles qui luttent contre les pucerons, par exemple.

Parallèlement, des produits à base naturelle comme l’huile de fenouil, l’argile, des extraits de prêle ou l’huile de colza sont appliqués pour renforcer les végétaux et prévenir l’apparition de maladies.

Contact

Service des espaces verts

Rue de Lausanne 118
1202 Genève
Tél.+41224185000
Fax+41224185001
seve(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :