Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Nourrir la ville: promouvoir les produits locaux, le «bien manger» et l’agriculture urbaine
Un plateau de charcuterie et un verre de vin
© D. Baumann / Ville de Genève
Mise à jour: 18.09.2017

Nourrir la ville: promouvoir les produits locaux, le «bien manger» et l’agriculture urbaine

Dans la feuille de route 2015-2020 du Conseil administratif, l’une des priorités vise à «favoriser une alimentation durable». Dans ce cadre, le Service Agenda 21–Ville durable a mis en place le programme Nourrir la ville. Celui-ci se concentre sur trois axes: promouvoir les produits agricoles locaux, sensibiliser au «bien manger» et développer l’agriculture urbaine.

Consultez la page Facebook Nourrir la ville et abonnez-vous!

Genève, ville-centre, se caractérise par une agriculture dite périurbaine, avec une forte proximité rurale et une relation étroite entre ville et campagne. Une majorité de la population du canton réside et consomme en ville (41% uniquement pour la Ville de Genève).

Les enjeux de notre alimentation (distribution, qualité des produits, prix) sont aujourd’hui fortement liés au centre urbain, d’autant plus que l’industrie alimentaire et la grande distribution se sont substituées de façon croissante à l’agriculture paysanne régionale, éloignant de plus en plus les consommateurs et consommatrices des lieux de production.

Pour un accès à des produits de qualité

Dans une logique de souveraineté alimentaire, les citadin-e-s sont concerné-e-s au premier plan par les produits alimentaires auxquels ils et elles ont accès, ainsi qu’aux modes de production, de transformation et de distribution de ces derniers. Les habitant-e-s de la ville doivent avoir accès à des produits de qualité, pouvoir échanger avec le monde agricole et bénéficier d’une information transparente sur les filières alimentaires. Au final, leur environnement doit favoriser leur implication pour les rendre acteurs d’une alimentation locale, saine, de saison.

Du «champ à l’assiette», en soutenant une production de proximité, on favorise un débat citoyen: d’où viennent les produits, comment ont-ils été cultivés, quels sont leur apport nutritionnel et est-ce que leur prix permet de rémunérer correctement celles et ceux qui les produisent?

Un travail en réseau

Ces dernières décennies, les rôles des différents agents de la filière alimentaire ont été fortement segmentés et spécialisés, chacun agissant selon son intérêt économique propre. Les enjeux d’une alimentation durable exigent pourtant une capacité de ces agents à s’articuler en réseau et à créer un nouveau système de gouvernance tourné vers l’intérêt collectif. La finalité: pérenniser l’agriculture locale, mais aussi parvenir à des modes de production capables de répondre aux grands enjeux écologiques (préservation des sols, réduction de l’empreinte carbone et qualité sanitaire des produits, notamment).

Du point de vue de la Ville de Genève, il s’agit par conséquent de redynamiser une économie agricole soumise à une forte pression en l’inscrivant dans une logique de partenariat avec les espaces urbains. Les programmes Agenda 21, coordonnés par les collectivités publiques, agissent dans une approche très transversale, qui permet d’englober les différentes problématiques liées à l’alimentation.

En considérant que les villes auront sans aucun doute un rôle croissant à jouer dans ce domaine, le programme Nourrir la Ville prend donc tout son sens. Pour en savoir plus sur les trois axes de ce programme:

Chaque année, au mois de septembre, la Ville de Genève participe à la Semaine du Goût et invite cafés et restaurants à s’engager pour une cuisine de produits locaux, de saison et faits maison.

Contact

Service Agenda 21 - Ville durable: «Nourrir la ville»

Gaétan Morel

Tél.+41 22 418 22 42
gaetan.morel(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Avis et suggestions

Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :