Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 04.04.2017
 

Campagne contre l’homophobie et la transphobie 2013: invitation à «InterAgir»

Depuis 2005, la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie commémore le retrait de l’homosexualité de la liste des maladies mentales de l’OMS. Pour cette 8e édition, la Ville de Genève a choisi de mettre en lumière l’action «j’InterAgis» de l’organisation LGBT Youth Suisse à travers une campagne d'affichage public.
Campagne contre homophobie 2013
© DR

Du 8 au 22 mai 2013, une campagne d’affichage et des actions de sensibilisation ont invité les Genevoises et les Genevois à parler ouvertement d’orientation sexuelle et d’identité de genre. Pour Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge de la diversité, «cette campagne, si elle s’inscrit en droite ligne de la politique menée par la Ville de Genève depuis de nombreuses années, marque indéniablement un pas supplémentaire dans la promotion du respect de nos concitoyennes et de nos concitoyens, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre».

Une ville engagée et exemplaire

La Ville de Genève œuvre depuis de nombreuses années contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre et pour une meilleure intégration des personnes LGBT. Cette action est portée par le Pôle Egalité-Diversité du Service Agenda 21-Ville durable, à travers un poste dédié.

C’est la première fois en Suisse qu’un tel poste est créé au sein d’une administration municipale. Cette avancée permettra à la fois de mieux soutenir les associations travaillant sur ces questions, de veiller à ce que l’administration municipale soit respectueuse de ses collaboratrices et collaborateurs, quelle que soit leur l’orientation sexuelle ou leur identité de genre, ainsi que de développer des actions de sensibilisation pour les habitantes et les habitants de notre ville.

17 mai 2013: Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Le 17 mai 1990, l’Organisation mondiale de la santé retirait l’homosexualité de sa liste des troubles du comportement. Aujourd’hui célébrée dans plus de 60 pays à travers le monde, la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie commémore cet évènement important. Elle est également l’occasion de rappeler que 78 états condamnent encore l’homosexualité et que 7 pays ou régions la punissent de mort.

En Suisse, malgré l’évolution des mentalités et l’adoption du partenariat qui donne un statut aux couples de même sexe, être homosexuel-le ou transgenre reste difficile. Dans le cadre scolaire, professionnel ou familial, lors d’activités sportives et de loisirs, dans la rue, sur Internet, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT), doivent encore trop souvent faire face aux violences verbales et physiques, à la mise à l’écart, au mépris.

Une invitation à «InterAgir»

La Ville de Genève souhaite célébrer cette journée du 17 mai en mettant en avant le travail d’une association. L’organisation LGBT Youth Suisse a donc reçu carte blanche afin de mettre en valeur sa campagne «j’InterAgis», qui sensibilise le grand public aux stéréotypes liés aux questions LGBT et l’invite à afficher son engagement contre l’homophobie et la transphobie

Fondée en 2010 par des jeunes de tout le pays, LGBT Youth Suisse sensibilise la population aux questions concernant les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT), développe un environnement positif pour les jeunes LGBT et améliore leur visibilité. Par le biais d’activités originales et participatives, elle permet également aux jeunes d’être acteurs et actrices du changement tout en favorisant le dialogue entre jeunes LGBT et non LGBT.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :