Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 19.09.2017
 

Plaque épigraphique à la mémoire de Bartholomé Tecia

Le 10 juin 1566 à Genève, Bartholomé Tecia était noyé dans le Rhône pour crime d’homosexualité. Sur proposition de l’association Network, la Ville de Genève a souhaité honorer sa mémoire et, à travers elle, celle de toutes celles et de tous ceux qui, hier comme aujourd’hui, ici comme ailleurs, ont été ou sont encore persécuté-e-s en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.
Inauguration de la plaque Bartholome Tecia
© M. Girardin / Ville de Genève

Une information sur Bartholomé Tecia est disponible dans d'autres langues sur les documents PDF suivants: Deutsch - Italiano - English

Le lundi 10 juin 1566, Bartholomé Tecia, jeune étudiant Piémontais de 15 ans, était jugé à Genève pour avoir fait des avances sexuelles à deux de ses camarades. Soumis à la torture, il sera finalement condamné à mort et noyé dans le Rhône à hauteur de l'actuelle Rue de la Corraterie.

A l’initiative de l’association Network, une plaque à sa mémoire a été inaugurée sur les lieux du supplice le lundi 10 juin 2013, à la demande du Conseil municipal et en présence des plus hautes autorités.

Au-delà de la symbolique commémorative et d'une forme de réhabilitation à l'égard de toutes celles et tous ceux qui ont pu souffrir par le passé de tels jugements et de telles sentences en Suisse, cette plaque rappelle aux Genevoises et aux Genevois les persécutions dont sont encore victimes les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenre (LGBT) à travers le monde. Elle plaide en faveur de la reconnaissance de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre comme étant des droits humains fondamentaux.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Avis et suggestions

Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :