Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Archives InterroGE - Question / réponse
Mise à jour: 14.09.2016

Archives InterroGE - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Pourquoi le drapeau genevois est-il rouge et jaune ?

Question répondue le 21.10.2013


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

La législation genevoise, avec sa "Loi sur la dénomination, les armoiries et les couleurs de l'Etat (LArm)" du 10 août 1815, fixe, à l'article 3, les couleurs pour le drapeau de la République et canton de Genève : http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_A3_01.html

Le site de la Ville de Genève, http://www.ville-geneve.ch/faire-geneve/armoiries-geneve/, nous apprend que : "Les anciennes couleurs de Genève étaient le gris et le noir. Au XVIIe siècle, le noir et le violet. Le jaune et le rouge prévalurent au XVIIIe siècle ; le noir fut ajouté durant la période révolutionnaire."

Les armoiries "représentent la réunion des symboles de l'Empire (l'aigle à tête couronnée), auquel Genève a été rattachée au XIe siècle, et de l'évêque (la clef d'or) dont les citoyens tiennent leurs libertés et franchises depuis 1387."

Voici les armoiries de l'Saint-Empire romain germanique (l'Empire dont on parle) http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2f/Holy_Rom
an_Empire_Arms-double_head.svg
et celles de l'Evêché voué à St-Pierre http://www.blason-armoiries.org/heraldique/armorial/ecus/c/
cl/blason-clermont-tonnerre.gif


A la page 128 de l'ouvrage d'Adolphe Gautier, "Les armoiries et les couleurs de la Confédération et des cantons suisses" http://doc.rero.ch/record/22239?ln=fr vous y trouverez une illustration symbolisant la réunion de ces deux armoiries en une.

Voici une explication plus détaillée sur l'historique des couleurs, tirée de l'article de Gustave Vaucher, "Les armoiries et les couleurs", à la page 1246 de l'ouvrage "Armoiries, sceaux et constitutions de la Confédération et des cantons" http://data.rero.ch/01-0247188 :

"Les couleurs officielles de la communauté de Genève furent d’abord le gris et le noir. La république protestante n'y fit aucun changement, pourtant à la fin du XVIe siècle on voit employer occasionnellement le bleu et le noir, le violet et le noir. Cette dernière combinaison tendit à prévaloir et fut adoptée définitivement vers le milieu du XVIIe siècle. En 1699 on avait décidé de substituer à ces couleurs celle de l'écu et de donner aux huissiers des manteaux rouge et jaune ; cette décision ne fut pas exécutée et ce n'est que le 10 juin 1792 qu'on les vit revêtus des couleurs de l'écu. La révolution genevoise, qui éclate en décembre de cette même année, amena l'adoption de trois couleurs : le rouge et le jaune séparés par un filet noir. C'est la combinaison tricolore mise à la mode par les Français, où l'on retrouvait les couleurs officielles avec celle de la cocarde des milices, noire depuis un temps immémorial. Le gouvernement sanctionna ces nouvelles couleurs le 3 juin 1793 ; elles subsistèrent jusqu'à l'arrivée des Français. La Restauration ne repris que le rouge et le jaune qui sont actuellement nos couleurs."

Pour aller plus loin, vous pourrez également parcourir l'ouvrage très général, de première main, de Jean-Daniel Blavignac, "Armorial genevois" : http://books.google.ch/books?id=OLwPAAAAQAAJ&printsec=front
cover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false
. Ce titre est souvent cité dans les bibliographies.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque de Genève pour InterroGE

http://www.ville-ge.ch/bge

http://www.interroge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :