Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 19.02.2018
 

Bac d'orangerie

Les bacs d’orangerie verdissent les rues de la Ville et agrémentent les lieux publics.
© Oxyde, Lausanne

Les bacs d’orangerie font partie intégrante du mobilier urbain. Ils sont utilisés pour l’aménagement des espaces publics, ainsi que dans les zones de rencontres ou les zones 30 km/h. Leur nom provient historiquement du bâtiment dans lesquels les bacs étaient rangés durant l’hiver, pour protéger les arbres du froid.

Une présence structurante

Les bacs d’orangerie permettent d’organiser et de structurer les espaces publics, par leur volume et leur présence. Ils servent également à ralentir ou à dévier le trafic, dans le but de protéger les piétons. Ils permettent aussi d’amener du végétal au centre-ville, dans des sites où les plantations en pleine terre ne sont pas toujours possibles. Les bacs d’orangerie sont également utilisés dans le cadre d’aménagements temporaires ou d’événements.

Modèles particuliers

Le bac d’orangerie du modèle «DYVA» est le lauréat d’un concours organisé par la Ville de Genève en 2003.

Le modèle «Oxyde», issu du même concours, a été retenu pour certains aménagements spécifiques, par exemple à la place de Cornavin. Il existe en trois tailles différentes, permettant une grande souplesse d’intégration dans tous types de sites urbains.

Un modèle primé

Le modèle «Oxyde» été distingué par un «IF Product Design Award» en 2007 et a été nominé en 2008 au prestigieux «Designpreis» de la République fédérale allemande.

Auteurs du projet

Bac DYVA: Yvan von Allmen, designer, atelier DYVA - Neuchâtel
Bac OXYDE: Laurent Clément et Blaise Magnenat, designers, atelier Oxyde - Lausanne & Fred Hatt

Contact

Service de l'aménagement, du génie-civil et de la mobilité

Rue François-Dussaud 10
1227 Les Acacias
Tél.+41224182100
Fax+41224182101
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :