Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 13.02.2018
 

Réaménagement de la place des Nations

Une nouvelle place publique a vu le jour devant le palais de l’Organisation des Nations unies (ONU).
La place des Nations éclairée de nuit avec des fontaines au sol envoyant à la verticale des jets lumineux.
© A. Grandchamp / Ville de Genève

Lieu symbolique au cœur du quartier des organisations internationales, la place des Nations se devait de refléter la dimension internationale de la Ville de Genève. Un vaste espace public a été créé en mars 2007, destiné en priorité aux piétons. L'esplanade des Nations regroupe en une seule entité homogène un site jusqu’ici disparate, composé du carrefour central et du jardin de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Un sol international

Le sol de l’esplanade des Nations se compose d’une alternance de différents granits, en provenance des pays producteurs membres de l'Organisation des Nations unies (ONU). Le béton, matériau traditionnellement utilisé pour la construction des trottoirs en Ville de Genève, complète ce véritable sol international. 

Une fontaine «sèche»

Conçue spécialement pour la place des Nations, la fontaine se compose de 84 jets d’eau, qui s’animent de manière ludique et peuvent s’éteindre pour laisser place aux rassemblements. L’eau ne s’écoule pas dans un bassin mais est recueillie par des grilles au sol, pour être récupérée et réutilisée.

Un espace pour tous

L’esplanade est agrémentée de bancs et de stèles, gravés de planisphères. Devant l’UIT, les rangées de dalles s’intercalent avec des surfaces de prairie, sur lesquelles des cercis, arbres à floraison rose, ont été plantés. Cet aménagement offre aux membres de la communauté internationale, au public et aux promeneurs une nouvelle place publique, digne de la vocation internationale de Genève.

La chaise cassée

Symbole de la lutte contre les mines antipersonnel, la célèbre sculpture «Broken Chair» de Daniel Berset, installée en août 1997 par l’association Handicap International, continue de surplomber la place des Nations. Les autorités municipales considèrent que «Broken Chair» ne doit pas devenir un monument définitif, mais de larges milieux se sont mobilisés en faveur de son maintien sur la place des Nations. 

Le sous-sol

D’importants travaux de génie civil ont également été réalisés en sous-sol. Les canalisations et réseaux ont été remis à neuf sur l’ensemble du secteur et la dalle-toiture du parking souterrain des Nations a été renforcée. Un local technique a été construit pour accueillir la machinerie de la fontaine. 

Lumière sur les Nations

La nuit, une lumière bleutée accompagne les parcours piétons, alors que des projecteurs éclairent avec précision les bandes de granit au centre de la place. La mise en lumière de la place des Nations a remporté le 2e prix du concours «City-People-Light» en 2007. Ce prix récompense chaque année les villes qui utilisent la lumière comme outil majeur de l’aménagement urbain et de l’architecture.

Auteurs du projet

(Lauréats d’un concours organisé par la Ville de Genève)

A. Ortis & S. Robyr architectes, Christian Drevet architecte

Le Service de l'aménagement urbain et de la mobilité a dirigé le projet. Le Service du génie civil s'est chargé de l'exécution et de l'entretien.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :