Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 02.08.2017
 

Construction de la passerelle de la Paix

La passerelle de la Paix, piétonne et cyclable, s’inscrit dans le nouvel environnement qui se développe dans le quartier de Sécheron et crée un lien indispensable entre les divers bâtiments et équipements du site.
Passerelle de la paix
© N. Zermatten / Ville de Genève

Passant par-dessus les voies ferrées, la passerelle de la Paix constitue  l’élément central d’un réseau plus vaste dédié aux mobilités douces, reliant les bords du lac au quartier des organisations internationales.

Un nouvel itinéraire

Issue d’un concours d’architecture organisé par la Ville de Genève et inaugurée le 22 septembre 2014, elle constitue un nouvel itinéraire à ciel ouvert, à l’écart des voies de circulation. Enjambant les voies ferrées, elle permet aux piétons et aux cyclistes de relier les bords du lac au secteur des organisations internationales et de passer de l’avenue de France à l’avenue de la Paix, via l’esplanade publique au pied de la résidence pour étudiants et la halte ferroviaire de Sécheron.

Longue de 160 mètres, la passerelle est accessible par la rue Kazem-Radjavi, au moyen d’un escalier et d’un ascenseur. Au centre, elle est connectée à la halte ferroviaire de Sécheron et un escalier et un ascenseur permettent de rejoindre directement le quai CFF. Du côté de la Maison de la Paix, un escalier rejoint le chemin Eugène-Rigot. Une rampe intégrée à cet équipement en assure l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et aux cyclistes.

Un ouvrage audacieux

Le tracé non rectiligne de la passerelle de la Paix crée un contraste avec la linéarité des rails. Elle est composée de poutres métalliques triangulées dont la hauteur varie tout au long du parcours, en combinaison avec une variation de leur largeur, l’une augmentant lorsque l’autre diminue. A l’intérieur de la passerelle, les poutres sont inclinées vers le centre afin de procurer aux passants un sentiment de protection et les abriter du vent. Elle est habillée de tôles perforées à l'extérieur et de verres translucides à l'intérieur. De nuit, l’éclairage intégré derrière les verres accompagne les passants et crée un jeu de transparences.

La passerelle de la Paix constitue un élément phare dans le quartier de Sécheron. Son architecture audacieuse, ses dimensions et sa fonction essentielle pour les mobilités douces affirment la position de la Ville de Genève en tant que générateur d’un développement urbain harmonisé et durable. 

Auteurs du projet

Architectes : GROUPE PSN, PIERRE-ALAIN DUPRAZ  ARCHITECTE ETS FAS
Ingénieurs civils : CP SA (Laurent Chablais) et DIC SA

Contact

Service du génie civil

Rue François-Dussaud 10
1227 Les Acacias
Tél.+41224184250
Fax+41224184201
gci(at)ville-ge.ch

Contact

Service de l'aménagement urbain et de la mobilité

Rue du Stand 25
1204 Genève
Tél.+41224182070
Fax+41224182071
amenagement.urbain(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :