Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 19.07.2017
 

Rénovation de l'Alhambra

Classé monument historique en 1996, l’Alhambra a été entièrement rénové et agrandi.
Alhambra
© D. Jordan / Ville de Genève

Grâce à un plancher amovible, la salle de spectacle pourra offrir trois types de configuration: une salle de 728 places assises, réparties entre le parterre et les deux balcons, une salle de 750 personnes debout et une salle de style «cabaret», où le sol est monté à hauteur de la scène afin de disposer de tout l’espace, plateau compris.

L’ensemble des installations scéniques a été entièrement refait et adapté aux techniques les plus modernes.

De l’or au noir

Le concept couleur intérieur de l’ensemble été réalisé par la plasticienne Carmen Perrin.

Des bandes horizontales de peinture métallique se répètent du plafond au sol dans un dégradé allant de la couleur or au noir, en passant par l’argenté et le gris. Des décors peints de différentes périodes ont également été découverts et en partie conservés.

Le hall d’entrée accueille une buvette et la billetterie. Un deuxième foyer a pris place au 2e étage, au-dessus du café-restaurant.

L’Alhambra a aussi été agrandi. Accolée à l’arrière de l’édifice, une annexe a été construite, comportant des dépôts, des ateliers, les loges et les bureaux administratifs. Sa façade est recouverte d’une peau métallique constituée de tôles perforées dont les motifs rappellent les moucharabiehs des oculi du plafond de la salle.

Historique

Construit par l’architecte Paul Perrin entre 1918 et 1920, l’Alhambra a été sauvé de la démolition en votation populaire en 1995. Il a été classé monument historique l’année suivante. Le bâtiment a suscité de nombreuses discussions et controverses avant que son projet de rénovation ne sorte de l’impasse.

Découvertes archéologiques

Lors du chantier, divers vestiges archéologiques ont été mis à jour: les restes d’un foyer et céramiques de la fin de l’époque gauloise (1er siècle avant J.-C.), des murs appartenant à des constructions de la période romaine, des traces de bâtiments médiévaux, un puits remontant au XVe ou XVIe siècle, une citerne du XVIIIe, et encore une cour pavée à l’arrière d’une maison médiévale. La plus importante découverte a été un four de grande taille en molasse datant de l’époque romaine (1er siècle après J.-C.).

Contact

Direction du patrimoine bâti

Rue du Stand 25
1204 Genève
Tél.+41224182150
Fax+41224182151
patrimoine-bati.dpba(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :