Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Le mot du maire 2012-2013
Mise à jour: 22.03.2017

Le mot du maire 2012-2013

La Ville de Genève se trouve aujourd’hui face à des défis importants qui touchent les gens dans leur vie quotidienne, qu’il s’agisse des problèmes relatifs au logement, à l’emploi ou à la question des transports ferroviaires.

Genève se situe au cœur d’une agglomération en forte croissance, comptant près d’un million de personnes. Depuis plusieurs années, une crise du logement sans précédent sévit dans notre canton, accompagnée d’un très faible taux de construction. On sait qu’il faudrait mettre sur le marché 2500 nouveaux logements chaque année pour tenter d’accompagner l’augmentation démographique. On est malheureusement loin du compte. Pour participer à l’effort de construction, la Ville de Genève vise à permettre la réalisation de 360 logements par an, engagement pris en 2009 et tenu depuis lors.

Tous les acteurs de la construction sont concernés, qu’il s’agisse de promoteurs, de coopératives, de fondations…ou d’entreprises qui s’installent à Genève en faisant venir un grand nombre de collaborateurs. Au cours de mon année de mairie, j’entends rencontrer les responsables de ces diverses entités pour les sensibiliser à ce déficit chronique de logements qui affecte toute la population genevoise.

Ville attractive, Genève doit cependant préserver la diversité des emplois et ne pas miser seulement sur l’implantation d’activités à «forte valeur ajoutée». Il est donc indispensable de soutenir les petites et moyennes entreprises de notre ville, véritables créatrices d’emplois, et de continuer à mener une politique active d’investissements, comme nous le faisons ces dernières années. Par ailleurs, il faut garantir à ces PME la possibilité de résider en ville car elles sont génératrices de la diversification nécessaire qui crée le bien-vivre pour la population en milieu urbain.

Les travaux pour le CEVA ont démarré et cette liaison ferroviaire essentielle pour notre ville devrait entrer en fonction en 2017. Cela impliquera une hausse de la mobilité, à ajouter à la hausse «naturelle» des mouvements pendulaires entre le canton de Vaud et Genève. D’où le besoin d’agrandir la gare CFF de Cornavin. Il me semble indispensable de trouver une solution à cet agrandissement nécessaire sans faire disparaître 350 logements. En tant que maire de Genève et responsable de l’aménagement, je soutiendrai l’extension de la gare en sous-sol pour préserver des logements à loyers accessibles et un quartier vivant et populaire.

Je compte donc utiliser cette année pour poursuivre l’action que je mène à la tête du Département des constructions et de l’aménagement en tirant profit des diverses rencontres qu’elle comportera et contribuer à ce que les habitantes et les habitants de Genève se sentent bien dans leur ville.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :