Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Le mot du maire 2011-2012
Mise à jour: 22.03.2017

Le mot du maire 2011-2012

Être maire de Genève est avant tout un honneur. C’est également une grande responsabilité: celle d’endosser ce rôle vis-à-vis de tous les Genevois et de toutes les Genevoises, de toutes les Genève, cité aux multiples visages.

Plus jeune maire élu dans notre ville, je compte mettre mon dynamisme et mon énergie au service de ma Ville, comme je le fais depuis plus de quinze ans: tout d’abord au sein du Parlement des jeunes, ensuite comme conseiller municipal, puis comme conseiller administratif.

La Mairie de Genève revêt une incontournable dimension internationale que je me réjouis d’embrasser. Elle nécessite d’être proche de l’actualité, bien au-delà de nos frontières, et d’appréhender le rôle et la place de Genève de manière globale. Dans cette optique, j’aurai à cœur d’investir le temps nécessaire pour accueillir les hôtes de passage, car c’est aussi à travers eux que Genève rayonne.

Pour assumer la mission que la population m’a confiée, deux qualités me semblent essentielles: l’humilité et le goût de l’action. C’est grâce à elles que l’on garde les pieds sur terre et que l’on conserve toujours en tête la mission première qui nous a été confiée: être au service de la population genevoise.

En tant que maire, je désire surtout responsabiliser la population et lui redonner goût à l’engagement pour la Cité, dans un esprit républicain. Le climat d’indifférence, mêlé à un mécontentement croissant, dans lequel se sont déroulées les dernières élections m’a en effet frappé. Comme ailleurs en Europe, notre Ville n’échappe pas au phénomène de défiance de la population envers ses autorités. Je souhaite donc profiter de cette année particulière pour travailler et renforcer le lien entre les habitants et l’Administration, afin de restaurer une confiance trop souvent rompue. Je compte notamment sensibiliser les jeunes, afin de les pousser à s’investir d’avantage pour notre Cité en leur disant ceci: pour se développer et s’épanouir, notre ville a besoin de chacune et de chacun. Que cela soit en matière de tri des déchets, de sécurité ou d’engagement civique, la responsabilité est une valeur essentielle, sur laquelle j’ai toujours basé mon action politique.

Nous empruntons tous les jours les rues de Genève, mais prêtons de moins en moins attention aux richesses qu’elles contiennent. Notre «train-train» quotidien nous fait oublier de lever les yeux et de regarder ce qui nous entoure. Et ce qui nous entoure vaut souvent le détour! Je souhaite faire re-découvrir des aspects peu connus et inattendus de notre cité à la population. Et que celle-ci se sente fière d’y habiter! Les services de mon Département, qui touchent les Genevoises et les Genevois dans leur quotidien –voirie, pompiers, police municipale, ou encore informatique– planchent donc sur des projets qui mettront du sel dans leur vie, et les surprendront lors de leurs promenades en Ville.

Je souhaite enfin donner un accent particulier aux relations étroites que notre Ville doit entretenir avec ses partenaires naturels que sont le Canton de Genève, les communes genevoises, les communes françaises limitrophes, les grandes villes suisses et les villes membres de réseaux dont nous faisons partie.

Malgré son côté «grande gueule» et souvent un peu à part, Genève est profondément suisse et fière de l’être. Je souhaite donc apporter ma contribution pour que notre Ville aborde pleine de confiance la prochaine législature, qui débouchera, en 2015, sur la célébration du 200e anniversaire de l’entrée du Canton dans la Confédération Suisse.

Pierre Maudet, juin 2011

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :