Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 22.03.2017
 

Le mot de la maire 2010-2011

Cela fait quatorze ans qu’une femme n’avait plus été maire de Genève. L’arrivée de Sandrine Salerno à la mairie de la Ville est donc un événement important. Tout au long de l’année, la magistrate socialiste ira à la rencontre de ceux qui «font Genève».
© O. Vogelsang

Je suis maire de Genève jusqu’au 31 mai 2011! C’est un honneur et un plaisir!

Etre maire de Genève confère des devoirs particuliers: représenter au mieux chaque habitante et chaque habitant de notre ville, être à l’écoute des soucis quotidiens et porter une vision commune de l’avenir de Genève.

Se rencontrer pour se rapprocher

J’ai placé cette année sous le signe de la rencontre, de ma rencontre avec vous, mais aussi de la rencontre des Genevoises et des Genevois entre eux. La diversité est l’une des richesses principales de Genève, sa caractéristique fondamentale. Mais connaissons-nous suffisamment les femmes et les hommes qui sont d’une autre origine sociale ou culturelle que nous-mêmes et nos proches?

Nous sommes toutes et tous porteurs d’appartenances multiples, fondées sur des origines ou des choix de vie. Je suis Française par ma mère, Italienne par mon père et Suissesse par choix personnel. Je suis une femme de moins de 40 ans, segunda et socialiste de conviction. Et vous? Ce sont nos multiples facettes qui font notre richesse individuelle; et leurs mises en dialogue, en réseau, qui font notre richesse collective.

Etre maire, c’est se placer au service de toutes et tous. Et même si ma première mission est de continuer à remplir ma fonction de conseillère administrative en charge des finances et du logement, j’attacherai cette année une attention toute particulière à ce que les habitants et habitantes vivent en harmonie les un-e-s avec les autres, d’une part, et avec leurs autorités politiques, d’autre part.

Pour faire de la politique au service des gens et des idées qu’ils ou elles portent, il est nécessaire de se poser en vis-à-vis, de se placer face-à-face, et la première rencontre est toujours celle des visages. En fonction de mon emploi du temps, je viendrai donc vous rencontrer dans vos activités quotidiennes et je multiplierai les opportunités de débats, de palabres, ce mot magique, à la fois masculin et féminin, et qui évoque la parabole des sages et la parole des enfants.

Une ville qui vit, une ville en projet, est une ville dans laquelle les habitantes et les habitants ont su s’apprivoiser les un-e-s les autres, une ville où l’on sait partager un peu de sa sphère privée pour mieux reconnaître celle de l’autre. Il s’agit de nous rapprocher, d’entrer dans une plus grande proximité, d'aller au contact les un-e-s des autres.

Nouveaux thèmes de débats

Le Conseil municipal est le lieu et le moment du débat politique. Et même si les séances sont retransmises à la télévision, les citoyen-ne-s ont parfois le sentiment que les élu-e-s constituent un monde à part. Durant toute cette année, autour des plénières du Conseil municipal, je veux organiser des débats avec des groupes de jeunes, des retraité-e-s, des personnes d’origine étrangère sur la question de la citoyenneté sociale et politique à Genève, et sur les débats politiques du moment.

Genève est l’une des rares villes où se pense et se construit le monde de demain. Les Genevoises et les Genevois n’en sont pas toujours suffisamment conscient-e-s. En collaboration avec les organisations internationales et l’Université de Genève, nous allons tenir trois rencontres «La Cité débat» sur le thème de la gouvernance mondiale et du rôle spécifique que joue Genève.

Se rapprocher de la population

Je veux également remettre à l’honneur la fonction de première officière d’état civil qu’est la maire et présider à des unions civiles et des mariages, ces traits d’union laïques entre deux personnes qui s’aiment et leurs familles.

La convivialité passe souvent par la bouche: dans le cadre de la semaine du goût, j’ai décidé de cuisiner dans les EMS et les homes pour personnes âgées et de m’attabler, pour échanger quelques idées autour d’un repas partagé.

Une année réjouissante

Je me réjouis beaucoup de cette année que nous passerons ensemble, car je sais que je vais y prendre beaucoup de plaisir.

Du plaisir à faire se rencontrer et dialoguer les Genevois et les Genevoises (résident-e-s de longue date, étrangers, étrangères ou expatrié-e-s), les jeunes et les moins jeunes.

Du plaisir à ouvrir débats et polémiques sur la question du renouveau de la citoyenneté politique et sociale, quelle que soit notre origine culturelle ou linguistique, quel que soit notre statut légal.

Du plaisir, enfin, à susciter partout des passerelles entre individus et entre groupes, afin que nous construisions ensemble Genève, au-delà des clivages politiques, au-delà des frontières communales et cantonales.

Un blog pour la maire

Par ailleurs, je vais instaurer une nouvelle forme de dialogue, plus directe, avec les internautes en instituant, pour la première fois à Genève, un «blog de la maire» et en intervenant régulièrement dans les réseaux sociaux.

Sandrine Salerno, maire de Genève

Contact

Sandrine Salerno

Rue de l'Hôtel-de-Ville 5
Tél.+41 22 418 22 33
sandrine.salerno(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :