Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 05.06.2014
 

Le mot du Maire

Etre Maire de la deuxième ville de Suisse est pour moi un honneur, mais aussi une fantastique opportunité de promouvoir concrètement les valeurs qui ont fondé la Genève d’aujourd’hui.
Sami Kanaan
Sami Kanaan, Maire de Genève
© S. Iuncker

Je tiens à endosser la fonction de Maire de manière pragmatique: elle me permettra d’aller, encore davantage, à la rencontre des habitantes et habitants de notre ville, de leur donner la parole et de tout mettre en œuvre pour concilier besoins actuels et projets d’avenir. Je veux porter une vision rassembleuse pour Genève et sa région et affirmer les valeurs et la position de notre commune, deuxième ville de Suisse, face aux défis posés par l’agglomération franco-valdo-genevoise.

Genève est riche de son ouverture, de sa diversité, des échanges qui l’ont façonnée. Nous avons la chance de vivre une magnifique démocratie, qui permet à quelqu’un né comme moi au Liban d’une mère bâloise et d’un père beyrouthin, arrivé en Suisse à l’adolescence et ayant étudié à l’école polytechnique de Zurich puis à l’université de Genève, de devenir Maire de la Ville qui l’a accueilli voilà près de 25 ans.

Sans cette ouverture, nous n’aurions jamais accueilli les réfugié-e-s de la Réforme, et bien d’autres réfugié-e-s par la suite, ni adhéré à la Confédération helvétique ou hébergé la Société des nations et les organisations internationales qui participent de la prospérité et du rayonnement de Genève. J’aimerais donc que cette année de mairie soit pleinement consacrée  aux enjeux liés à nos frontières. Pas seulement nationales, mais également socioculturelles, économiques, urbanistiques ou encore générationnelles, car les coupures les plus profondes ne sont pas forcément là où on les imagine de prime abord. Elles constituent pour moi les plus grands défis à la dynamique d’une ville qui cultive sa qualité de vie, sa créativité, sa solidarité et sa diversité. La frontière est trop souvent, hier et aujourd’hui, instrumentalisée par des mouvements populistes destructeurs. Nous devons tout entreprendre, ensemble, pour l’appréhender comme une couture, plutôt que comme une coupure.

La frontière, notamment territoriale ou communautaire, continue d’inspirer des réflexes de rivalité: ce qui est gagné par l’un serait perdu par l’autre. Je souhaite contribuer à apaiser cette rivalité. L’apaiser par des mots qui rappellent la communauté de vie qui lie les habitantes et habitants de notre région, par-delà ses frontières. Investir ce Grand Genève par des actions concrètes et constructives. Assumer les débats démocratiques indispensables à l’échelle de cette région. Donner du sens à un espace de vie qui fait partie intégrante de l’histoire de Genève et qui est une réalité quotidienne et même une nécessité pour notre ville.

Nous ne pourrons pas, durant cette année, résoudre l’ensemble des problèmes du chômage, du logement ou de la mobilité, qui nous touchent chacun et chacune au quotidien. Mais nous pouvons contribuer à donner une direction, des priorités et une feuille de route pour que Genève cultive une qualité de vie partagée, pour toutes et tous.

Contact

Sami Kanaan

Route de Malagnou 19
Tél.+41 22 418 65 03
sami.kanaan(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :