Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Archives InterroGE - Question / réponse
Mise à jour: 14.09.2016

Archives InterroGE - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Existe-t-il des groupes de cold wave féministes ?

Question répondue le 12.12.2017


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Pour une définition de la cold-wave, nous avons consulté "Le nouveau dictionnaire du rock" http://bit.ly/2BNUzvB paru sous la direction Michka Assayas. Voici ce que nous pouvons lire :

« Style musical apparu à la fin des années 70 en Europe du Nord. Plus utilisée en France qu’en Grande-Bretagne (où l’on préférera les notions de "post-punk" ou de "gothique" - ce dernier terme vite popularisé en France), cette notion vague a servi à désigner un courant esthético-musical né dans les années 79-80, dans le sillage du punk et de la new wave. »

Plusieurs figures féminines ressortent de cette époque, on peut citer notamment Gudrun Gut, fondatrice du groupe Mania D et une des pionnières féminines de la scène musicale underground berlinoise. Une interview intitulée "Berlin 1980, quand les filles dominaient la cold wave" http://bit.ly/2BOyddl est parue le 17 octobre 2016 sur le site du magazine "i-D". En voici un extrait : 

« "En 1979 Vous fondiez le groupe Mania D et plus tard Malaria! Vous étiez les premières femmes à vous immiscer dans l'univers de la musique électronique expérimentale. Comment étiez-vous perçues, à l'époque ?" :

"Je faisais partie du groupe DIN A Testbild avant de rejoindre celui de Einstürzenden Neubauten. Mania D est né dans la foulée, sans qu'on s'en aperçoive vraiment. À l'époque, l'image de la femme était indissociable de la tradition patriarcale, du foyer et de ses devoirs familiaux. Sinon, la plupart des féministes invétérées étaient des hippies. Nous étions radicales, que ce soit politiquement ou musicalement et c'est sans doute cela qui a créé une mécompréhension de notre message […]."

"L’industrie de la musique était exclusivement masculine. Qu’est-ce qui a changé, d’après vous, depuis les années 1980 ?" :

"Pas grand-chose j’ai l’impression ! Même si les femmes s’imposent avec force, surtout par le biais du rock. Elles se font entendre et tapent du pied. C’est une façon de prouver qu’elles ont mérité leur place et qu’elles continueront de s’immiscer dans un domaine réputé masculin." »

Siouxsie & the Banshees est un groupe phare de ce courant musical. On peut lire ceci sur la quatrième de couverture de leur biographie "Siouxsie & the Banshees : à travers le miroir" http://bit.ly/2BOkGm5 de Mark Paytress :

« Siouxsie & the Banshees furent les premiers fans de punk, refusant de se plier aux conventions machistes et musicalement basiques du mouvement. »

L’influence de ce mouvement se fait encore sentir aujourd’hui comme on peut le lire dans l’article "Le retour de la cold wave illustré par trois chanteuses" http://bit.ly/2BNuX1G publié le 15 février 2015 sur le site "Jactiv" du quotidien "Ouest-France".

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.bm-geneve.ch

Pour http://www.interroge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :