Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Archives InterroGE - Question / réponse
Mise à jour: 14.09.2016

Archives InterroGE - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Y a-t-il une brigade anti-graffitis à Genève ?

Question répondue le 16.10.2013


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

Il n’y a pas de brigade anti-graffitis à Genève, par contre depuis plusieurs années la municipalité semble intéressée par le sujet et a instauré des "contrats anti-tag".

La Ville de Genève http://bit.ly/169Hhs0 lutte contre les tags en 4 temps:

"nettoyage initial des tags existants ;
encouragement des propriétaires à conclure une assurance anti-tags ;
surveillance et détection précoce des tags pour une intervention dans les 24h ;
collaboration avec la police cantonale pour faciliter les actions de répression.

Cette assurance anti-tags permet à tout-e propriétaire de se prémunir contre les atteintes à ses façades pour Fr. 500.- les 30 premiers mètres linéaires de façade par année. Des agent-e-s de la voirie et de la police municipale signalent les nouveaux tags aux entreprises concernées. Une entreprise spécialisée efface ensuite le tag dans les 24h."

D'après le "Plan propreté Canton - Communes" de 2005 de la République et Canton de Genève http://bit.ly/169DfQu, nous pouvons constater que les communes agissent également :

A Chêne-Bourg par exemple, "une grande partie des bâtiments publics a été traitée par l’application d’un film plastique qui facilite le nettoyage, en évitant au produit de pénétrer dans le mur" ou à Thônex, "une police privée a été mandatée pour surveiller de 20h à 3h du matin les bâtiments communaux. Elle peut intervenir en cas de tags."

"Dans de nombreuses communes les tags sont photographiés et font l’objet d’une plainte systématique de la part des ASM à la police de sûreté (DJPS). En cas d’arrestation, les tagueurs sont jugés et condamnés à des travaux d’utilité publique pour la commune, le nombre de jours varie selon la gravité des cas."

Pour aller un peu plus loin, vous trouverez dans le Code pénal (CP) sous l'article 144 "Dommages à la propriété" http://bit.ly/17oSCzn

"Dommages à la propriété
Art. 144
1 Celui qui aura endommagé, détruit ou mis hors d’usage une chose
appartenant à autrui ou frappée d’un droit d’usage ou d’usufruit au
bénéfice d’autrui sera, sur plainte, puni d’une peine privative de liberté
de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.
2 Si l’auteur a commis le dommage à la propriété à l’occasion d’un
attroupement formé en public, la poursuite aura lieu d’office.
3 Si l’auteur a causé un dommage considérable, le juge pourra prononcer une peine privative de liberté de un à cinq ans. La poursuite aura lieu d’office."

Ainsi que les autres articles dans la loi pénale genevoise (LPG) http://bit.ly/17oSNe4

"Chapitre I Propreté et salubrité

Art. 1 Détériorations
1 Il est interdit de salir, maculer ou détériorer d’une manière quelconque la voie publique, les monuments, les clôtures et les murs des constructions publiques ou privées, les installations destinées à l’usage du public ou les objets entreposés sur la voie publique, dans les cours, allées, passages et chemins privés.
2 Il est interdit de tracer des dessins ou inscriptions à l’intérieur des édifices publics.
3 Dans les agglomérations, il est interdit d’uriner sur la voie publique, ainsi que dans les cours, allées, passages et chemins privés."

Enfin, en 2009 la TV locale genevoise "Léman bleu" annonce que la Ville a l'intention de laisser certains espaces libres à la créativité de graffeurs, choisis sur concours

http://www.youtube.com/watch?v=zX0LD2UbcOw

Afin de compléter vos recherches, vous trouverez également des documents aux Bibliothèques municipales :

- "Artamis, la cité perdue : Genève et le graff" d'Yves Bidel http://bit.ly/19CZviJ

- "Let's move, let's tag ! ou La rage du spray" de Joël Goldstein et Alexandre Perrotta http://bit.ly/19CZQC1

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques Municipales de la Ville de Genève pour InterroGE

http://www.ville-ge.ch/bm

http://www.interroge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :