Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Archives InterroGE - Question / réponse
Mise à jour: 14.09.2016

Archives InterroGE - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelles sont les différences entre croquis, plan d'architecte et plan d'exécution ?

Question répondue le 20.11.2015


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Dans son livre "Bâtir : manuel de la construction" http://data.rero.ch/01-R005446655  René Vittone donne les définitions suivantes :

« Le croquis : est un dessin exécuté à main levée en vue de la recherche des lignes générales du parti d’ensemble ou de détail ; il exprime une idée simple ou une explication figurée. »

A savoir qu’il y a également, « l’esquisse (sert à définir les grandes lignes du parti, c’est un dessin préliminaire d’un ouvrage ou d’une partie d’ouvrage, exécuté généralement à main levée et à petite échelle) ; le schéma se limite à la représentation simplifiée des fonctions, des circulations, des équipements et des réseaux. Il s’exécute à main levée ou à l’aide d’instruments simplifiant les formes ou les symbolisant, il peut être côté ; l’épure est un dessin précis, exécuté au trait fin pour étudier des tracés d’encombrement et des intersections. »

René Vittone explique également dans son livre les différentes étapes des projets d’architecture (avant-projet, projet définitif, dessins d’exécution, plans de détail) p. 214-215. 

En ce qui concerne le plan d’architecture, il n’y a aucune définition dans les ouvrages que nous possédons. Sur le site "Architecte de bâtiments" http://www.architecte-batiments.fr/les-plans-d-architecte/  nous trouvons la citation suivante :

« Les plans d’architecte sont des représentations graphiques et techniques d’un bâtiment qui dans leur ensemble permettent la compréhension de ses différentes caractéristiques, avant, pendant ou après la construction. Ainsi, pour toute demande de permis de construire, des plans d’architecte conformes seront indispensables pour l’évaluation du dossier par les autorités administratives. A travers la réalisation d’un ensemble de dessins, du croquis à main levée jusqu’à la réalisation des plans techniques détaillés par ordinateur, l’architecte transforme les besoins et les souhaits du maître d’ouvrage, grâce à son expertise technique et à sa sensibilité esthétique, en un ensemble de plans de plus en plus précis qui guident l’intégration adéquate des différents éléments et des différentes spécialités dans la construction. [...]
La dénomination de "plans" est une appellation abusive des différents dessins d’architecture, car le terme de plan devrait normalement être utilisé uniquement pour des représentations selon un axe de coupe horizontal. Néanmoins, comme les plans sont souvent les plus importants et les plus nombreux, par rapport à l’ensemble des dessins d’architecture d’un bâtiment, pour repérer les différents éléments et construire un bâtiment, cette appellation abusive est donc communément utilisée pour l’ensemble des dessins. [...] »

Jean-Marie Pérouse de Montclos dans son livre "Architecture : méthode et vocabulaire" http://data.rero.ch/01-R004930833  donne une définition du terme plan :

« Au sens strict, représentation graphique d’un bâtiment selon une section horizontale : certaines parties du bâtiment situées au-dessus ou au-dessous du niveau de la section peuvent être représentées sur le plan par projection orthogonale. La section est généralement placée au-dessus du niveau des appuis des baies. Dans un plan de sol, la section est au niveau du sol ; sauf précision contraire, le plan au sol est un plan au niveau du sol naturel. Plan au sol du premier étage. Le plan est généralement une représentation géométrale, mais il peut être mis en perspective. Plan perspectif. »

René Vittone, dans son ouvrage cité plus haut, donne également une définition bien précise du plan d’exécution dans lequel on retrouve le croquis :

« Le plan d’exécution est un moyen graphique d’expression de la pensée suppléant la parole ou l’écriture dans la représentation des objets. Le dessin technique s’exprime au moyen de traits de caractères divers, auxquels sont attribués des sens précis. Les conventions qui forment les règles d’emploi des traits et les modes de représentation constituent en quelque sorte la grammaire et la syntaxe du dessin technique…dans le dessin technique et plus particulièrement dans celui qui nous intéresse ici, le dessin de construction du bâtiment, le respect des règles fait qu’un bâtiment construit à Lausanne, sur la base d’une projet donné, sera le même en Allemagne ou aux Etats-Unis, pour autant que les plans soient les mêmes. Donc contrairement au dessin artistique, un plan d’exécution ne peut avoir qu’une seule interprétation. Le plan d’exécution n’est pas seulement un mode d’expression de la pensée. Comme c’est par le dessin que se transmet la pensée à celui qui conçoit (architecte, ingénieur, dessinateur) à celui qui exécute (fabricant, entrepreneur), le plan d’exécution doit être considéré comme un véritable contrat. Ce caractère qui, dans certain cas, est juridique, impose au plan d’exécution sa qualité primordiale : la précision ; celle-ci pouvant être une qualité intrinsèque du dessin, par l’exactitude des formes, ou acquise par l’adjonction souvent nécessaire de nombres ou de données venant lever des ambiguïtés de l’expression graphique.  D’autre part le plan d’exécution est le moyen de communication interdisciplinaire entre les branches professionnelles impliquées. Il permet d’aboutir au résultat final : la construction de l’objet.

Les différents dessins ne sont pas conçus pour l’usage personnel du dessinateur, mais essentiellement pour permettre à d’autres personnes de comprendre et de construire un objet bien déterminé. [...] Il faut donc : que le dessin technique soit précis [exactitude du tracé, indications accessoires], que le dessin soit juste, c’est-à-dire exécutable, tant sur le plan de la cotation (dimensionnement), que sur le plan constructif, que le dessin soit propre, clair, complet et de lecture facile. [...] En résumé le plan d’exécution est : un moyen graphique d’expression, un moyen de communication, un (des) ordres(s) d’exécution, un contrat. »

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque d'art et d'archéologie http://www.ville-ge.ch/baa

pour Interroge http://www.interroge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :