Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Archives InterroGE - Question / réponse
Mise à jour: 14.09.2016

Archives InterroGE - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Peut-on encore envoyer des télégrammes ?

Question répondue le 05.08.2014


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le communiqué de presse du 14 janvier 1999 http://www.post.ch/fr/post-startseite/post-archive/1999/pos
t-mm99-neuausrichtung-teleframmdienst/post-jobs-und-karriere-news.htm
 publié par La Poste Suisse SA http://www.post.ch/fr annonce l'arrêt de ce service sur le territoire national :

"Une série de nouveautés sera introduite au 1er avril 1999. Swisscom supprimera ainsi le service téléphonique pour le dépôt des télégrammes (numéro 110) à destination de la Suisse et de l'étranger. Pour sa part, la Poste renoncera au service des télégrammes sur le territoire national et n'acceptera dorénavant que les télégrammes vers l'étranger remis au guichet ; elle continuera toutefois à distribuer les télégrammes en provenance de l'étranger. Précisons que le service avec l'étranger est maintenu car les nouveautés techniques qui se font jour ne sont pas encore disponibles partout dans le monde."

Quant au service de télégrammes pour l'étranger, le journal du personnel de la Poste http://goo.gl/vk9bXn nous apprend dans son édition du 14 novembre 2005 http://goo.gl/lJi26x :

"En Suisse, il n'y a plus de télégrammes sur le territoire intérieur depuis avril 1999 et plus de télégramme pour l'étranger depuis mai 2001."

Pourtant il existe toujours des services de télégramme mais qui n'ont plus rien à voir avec l'invention du télégraphe comme le décrit cet article http://www.slate.fr/monde/74063/rip-telegramme-stop du site d'informations "Slate" :

"En France, Orange propose un service nommé Télégramme, mais rien à voir avec le télégraphe électrique. Le client peut appeler France Télécom et dicter un message qui sera soit récité de façon neutre par téléphone, soit envoyé au destinataire par courrier."

Un article http://www.challenges.fr/entreprise/20130715.CHA2382/incroy
able-le-minitel-est-mort-mais-le-telegramme-existe-encore.html
 paru dans la version en ligne du magazine français "Challenges" tente une explication de la persistance de ce service :

"Pour envoyer un télégramme, rien de plus simple. Il suffit d'appeler le 3655, où un opérateur prendra votre message et s'occupera de la transmission et de la facturation. Il faut compter entre 7,49 et 19,43 euros selon le nombre de mots ou le jour de la commande (le dimanche, c'est plus cher). Il est possible aussi de passer par un site Web dédié, le bien nommé http://www.telegramme.com. Un opérateur appellera le destinataire au téléphone pour lui lire le message (lors de notre essai, nous avons reçu ce fameux coup de fil deux heures plus tard). Bien entendu, le "télégramme papier" sera aussi délivré mais... le lendemain, et par la Poste ! Fini le "petit télégraphiste" qui vient sonner à votre domicile pour vous apporter le précieux bout de papier. C'est que la rapidité n'est plus l'atout principal du télégramme, concurrencé par le courriel et les téléphones portables. "Le télégramme est encore utilisé car il sert beaucoup de document officiel et de pièce juridique à des entreprises", explique Axel Maréchal, responsable du Département des activités mutualisées. Les sociétés de recouvrement de créance ont également massivement recours au télégramme : il a pour but d'impressionner, voire d'effrayer le destinataire en retard de remboursement. Ainsi, les sociétés de location de voitures envoient un télégramme quand le client n'a pas rendu le véhicule : d'une part, cela peut l'inciter à la rendre dans les plus brefs délais. Mais surtout, ce document permet de faire jouer l'assurance si le véhicule est volé ou a disparu."

En Suisse, il existe le même service, géré par l'entreprise privée UTS à Zoug via le site "EnvoyerTelegramme.ch" http://www.envoyertelegramme.ch/.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.ville-ge.ch/bm

pour Interroge http://www.interroge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :