Si vous rencontrez des problèmes à la lecture de ce message, utilisez la version en ligne

Département de la cohésion sociale et de la solidarité
Lettre d'information numéro 6: Juin 2016



SOMMAIRE : Editorial | Actualités | Près de chez vous | Retour sur | Portrait d'une travailleuse sociale de proximité

Editorial

retour en haut de la page
 Pour vous, avec vous. Ensemble.
 

En septembre 2014, nous lancions cette Newsletter pour faire connaître les prestations de proximité mises sur pied par la Ville de Genève et les partenaires associatifs afin d’améliorer la qualité de vie des habitantes et des habitants. D’emblée, les actions du Service social, mais aussi du Service de la jeunesse et du Service des écoles et institutions pour l’enfance ont été régulièrement communiquées aux professionnel-le-s de l’action sociale, mais aussi aux conseillères et conseillers municipaux, aux responsables associatifs et partenaires de terrain. Dans le numéro estival de cette Newsletter, vous découvrirez une nouvelle fois la diversité des activités proposées.

Une nouvelle ère s'ouvre pour la politique sociale de proximité. A ce stade, il importe de signaler qu’une réorientation est en cours avec des implications sur l’organisation des trois services municipaux cités plus haut et leurs actions sur le terrain. Un élan va être donné aux prestations mises en œuvre par ces services, mais aussi par les nombreux partenaires associatifs qui font la force et la richesse de notre politique.

Nous devons en effet faire preuve de pragmatisme, de créativité, de réactivité, de complémentarité et d’efficacité pour répondre aux besoins de nos publics : les aîné-e-s, les enfants et les familles, les jeunes, les plus démuni-e-s et les nouvelles et nouveaux arrivant-e-s.

Nous voulons avancer pour vous, avec vous. Ensemble.

Esther Alder
Conseillère administrative

Actualités

retour en haut de la page
 Participation citoyenne
 
Faire confiance aux habitants

La participation citoyenne est une des valeurs clés défendue par la Conseillère administrative Esther Alder. Le potentiel d’innovation en la matière est d’autant plus grand que les formes de participation sont nombreuses et qu’elles s’ouvrent à différents publics.

Ainsi, les Appels à projets proposés par le Département de la cohésion sociale et de la solidarité invitent les habitant-e-s à imaginer des projets pour leur ville et leur quartier. Ils témoignent aussi d’une administration moderne et réactive. Les projets soumis sont étudiés par une commission ad hoc composée de représentant-e-s des services du Département et un-e représentant-e des partenaires concernés.

Après une première édition de "Projets à la pelle" à l’occasion de Plaine de jeunes, deux Appels à projets sont actuellement en cours. Le premier recueille jusqu’au 15 septembre 2016 des projets favorisant le vivre ensemble entre les générations. Le deuxième promeut spécifiquement l’engagement citoyen des jeunes. Les participant-e-s peuvent déposer leur demande jusqu'au 15 octobre 2016.  

L’Unité Vie Associative, qui pilote ces opérations, apporte son soutien aux personnes et aux associations qui rencontrent des difficultés à remplir les formulaires ad hoc.

  Contact : Vanessa DahanFlyer Projets à la pelle
 Immeuble des Minoteries
 
Une collaboration efficace dans le cadre d'un chantier

La rénovation de l'ensemble immobilier vétuste des Minoteries a commencé. C’est un chantier hors normes dont les enjeux sont multiples. Près de 500 personnes vivent dans ces bâtiments situés entre les rues de Carouge et des Minoteries, dans le quartier de Plainpalais.

Pilotée par la Direction du patrimoine bâti, cette rénovation implique des professionnel-le-s de plusieurs secteurs: les architectes, mais aussi la Gérance immobilière municipale, et le Service Social. Deux médiatrices et médiateurs ont également été engagé-e-s et sont installé-e-s dans une arcade au sein du complexe.

Le Service social renforce sa présence sur le terrain afin de relayer les préoccupations des locatrices et locataires auprès des services municipaux. De même, il fait le lien avec les partenaires institutionnels, ainsi qu’avec l’association des habitant-e-s et l’association d’aîné-e-s PlainpaVivant. Ainsi, avec le concours du Service de la jeunesse, les jeunes des Minoteries proposent leur aide aux locataires plus âgés pendant les travaux. Durant toute cette période, l’objectif de tous ces acteurs est de collaborer pour promouvoir la solidarité et encourager le bien vivre ensemble malgré les nuisances et les inquiétudes engendrées par les travaux.

  Contact : Pierre ChappuisPour en savoir plus
 Cours de français dans les parcs
 
Apprentissage et convivialité pour les nouveaux arrivants

Durant l'été, un grand nombre d'animations est proposé dans les quartiers par les services municipaux et de nombreux partenaires. Depuis l’an dernier, une collaboration efficace et innovante entre le Bureau de l’intégration des étrangers (BIE) et le Service social a permis la mise en place de Cours de français dans les parcs qui rencontrent un vif succès.

Ces cours de français sont organisés cette année au parc de La Perle du Lac (du 4 au 28 juillet) et au parc de La Grange (du 2 au 25 août). Ces cours sont gratuits et ouverts à toutes et tous les migrant-e-s allophones qui veulent acquérir des compétences linguistiques ciblées sur les thématiques de la vie quotidienne. Des formatrices certifiées en français langue étrangère sont engagées pour assurer l’encadrement. Des activités ludiques sont proposées gratuitement aux enfants afin de permettre aux familles d'avoir accès à cette offre de cours.

L’intégration passe par l’apprentissage de la langue, elle passe également par la découverte et l'appropriation du lieu dans lequel on vit. Dans cette optique, les Cours de français au parc favorisent les contacts entre les habitant-e-s dans un contexte convivial pour une meilleure cohésion sociale dans les quartiers.

  Contact : Adriana Sa Barretto Flyer Cours de français
 Plan canicule pour les aînés
 
Le Service social au centre d'un réseau de partenaires

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Genève met sur pied un plan canicule destiné en priorité aux personnes âgées de plus de 75 ans. Ce dispositif de proximité offre aux seniors la possibilité de s’inscrire auprès du Service social afin de bénéficier d’un suivi lors de fortes chaleurs. 12'447 personnes âgées sont concernées.

Ce plan canicule à grande échelle est élaboré en collaboration avec de nombreux partenaires dont, surtout, l’institution genevoise de maintien à domicile (imad).

Lors d’alerte canicule, des collaboratrices et collaborateurs du Service Social contactent les personnes âgées qui se sont préalablement inscrites afin de s’assurer de leur bien-être. En cas de doute, les proches et les voisin-e-s sont sollicité-e-s. En l’absence de nouvelles, le Service social fait appel aux agents de police municipaux qui effectuent une visite à domicile. L'imad intervient en cas de problème de santé avéré des personnes âgées. Ce dispositif permet de limiter au maximum les risques pour cette population.

Le plan canicule fait partie de la politique sociale déployée par la Ville de Genève. Il permet de repérer certaines situations d’isolement et de mieux intégrer les aîné-e-s dans diverses actions organisées en période estivale.

L'an dernier, une action de prévention canicule a également été organisée à destination d'un public de personnes précaires, sans abri.


  Contact : Stéphane BirchmeierFlyer Plan canicule
 Présence à la Fan Zone
 
Foot et prévention en faveur des jeunes

En partenariat avec la Fédération genevoise pour la prévention de l’alcoolisme (FEGPA) et Nuit Blanche, les travailleuses sociales et travailleurs sociaux hors murs (TSHM) du Service de la jeunesse font un travail d'observation pendant l’Euro 2016 sur la Fan Zone de Plainpalais. Ces observations leur permettront de formuler des recommandations dans le cadre de l’application de la nouvelle loi sur la restauration, le débit de boissons, l’hébergement et le divertissement (LRDBHD).

  Contact : Alain Mathieu

Près de chez vous

retour en haut de la page
 Lâche pas ta bouée !
 
Prévention à la Pointe de la Jonction

Suite au succès du projet de prévention par les pairs mené depuis trois ans sur le quai des Lavandières, la Barje, L'Epic et les TSHM du Service de la jeunesse se sont associé-e-s cette année avec l’Association pour la Reconversion des Vernets (ARV) afin d’étendre le projet à la Pointe de la Jonction. Cette prévention faite par des jeunes auprès du nombreux public qui fréquente ces lieux a fait ses preuves et est très utile sur ce site très populaire.

Ce projet est une belle opportunité pour les jeunes du quartier qui ont leur place dans ce dispositif. De nombreuses et de nombreux jeunes se sont proposé-e-s pour l'édition 2016. Les TSHM s'occupent de leur recrutement et de leur suivi avec la Barje. Ces jeunes bénéficient ainsi d'un emploi temporaire et reçoivent  également des formations de Nuit blanche et de la FEGPA. Par ailleurs, le rôle préventif est valorisant pour elles et pour eux. Ils sont visibles et savent qu’ils représentent en partie des institutions.

En outre, les TSHM participent au groupe de travail concernant l’aménagement du sentier des Saules. Ce site présente de nombreuses lacunes en regard du nombre de visiteurs quotidiens.

  Contact : Ana Belén Guinea-Salinas
 L'été à Beaulieu
 
Animations pour toutes et tous

Les partenaires du quartier ont concocté un projet riche et diversifié pour cet été à Beaulieu :
- Pré en bulle propose des activités pour petits et grands du 4 au 15 juillet. Différents ateliers, concerts et projections sont prévus;
- Le Ludobus est présent du 4 au 7 juillet;
- Le collectif Beaulieu installe une guingette pendant tout le mois de juillet;
- Du 4 juillet au 28 août des jeunes engagé-e-s par le Service de la jeunesse proposent des chaises-longues et font un travail de prévention sur le tri des déchets. Des grillades sont proposées le jeudi soir et des concerts auront lieu les 7 et 28 juillet.

  Contact : Alain MathieuOpération chaises longues
 Proxisport aux Acacias
 
Nouvel équipement de fitness urbain

Avec l’ouverture d'un 9ème espace Proxisport aux Acacias, le réseau d’équipements pour le sport de proximité se développe sur tout le territoire de la ville. Le parc des Acacias accueille les publics sportifs sur un espace aménagé de machines de fitness, ainsi que d’un système de barres de traction streetworkout.
Le programme Proxisport est conçu de manière à ce que chacun-e puisse entraîner sa condition physique quel que soit son niveau. Ces lieux conviviaux sont propices à la rencontre entre habitant-e-s.

  Contact : Jérôme BessonPour en savoir plus
 Ludobus et ludothèques hors murs
 
Jeux en plein air pour les familles

Les douze ludothèques de la Ville de Genève offrent des espaces de rencontre, d’apprentissage et de socialisation autour du jeu. Durant l’été, elles proposent des opérations hors murs dans les préaux d’écoles ou les parcs avec les Ludobus.

Les Ludobus mettent à disposition des jeux et créent grâce à la présence de ludothécaires une ambiance propice à la découverte et à la pratique de jeux en tout genre (stratégie, symbolique, motricité, etc…). Toutes ces activités sont gratuites et libres d’accès. Elles sont d'autant d'occasions de jeu, de découverte, de socialisation et d’apprentissage pour tous les enfants, parents, familles et habitant-e-s.

C’est aussi une occasion d’apprendre à s’écouter, à partager et à respecter des règles. Enfin, de par leur facilité d’accès, les activités hors murs des ludothèques et les animations des Ludobus dans les quartiers jouent aussi un rôle d’intégration pour les familles nouvellement arrivées.

  Contact : Jérôme BessonPour en savoir plus

Retour sur

retour en haut de la page
 Cœurs migratoires
 
La parole aux femmes migrantes

F-Information, en partenariat l’équipe du Service Social, a élaboré un recueil de récits de vie avec des femmes issues de la migration et vivant aujourd’hui à Genève, intitulé Cœurs migratoires. Ce recueil a aussi donné lieu à un spectacle interprété par la conteuse Casilda Regueiro.

Ce projet est né d’une volonté de promouvoir la diversité culturelle des parcours de ces femmes migrantes qui enrichissent la vie de nos quartiers. Cœurs migratoires donne une voix aux femmes "d'ailleurs, vivant ici", souvent peu entendues, pour permettre une meilleure intégration dans le pays d’accueil.

Pour sensibiliser le public à la diversité culturelle, aux valeurs de tolérance et à la lutte contre les préjugés Cœurs migratoires est disponible dans les bibliothèques municipales, ainsi qu'à la bibliothèque Filigrane de F-Information. Le livre est également en vente au Point info-services de la Servette.

Spectacle à venir
26 août 2016 : Les Coloriés, Parc Geisendorf | Genève

  Contact : Nadine Cortinovis GfellerPour en savoir plus
 Forum des Maisons de quartier
 
Avec et pour les jeunes

Cette année, le Forum des Maisons de quartier était centré sur les adolescent-e-s et les jeunes adultes. Maisons de quartier et TSHM ont pu échanger sur leurs pratiques, les collaborations et leurs projets à réaliser avec et pour les jeunes des quartiers.

Notre société laisse au fond peu de place à sa jeunesse et à ses aspirations. Pour améliorer le cadre et la qualité de vie des jeunes, mettre en place une véritable prévention des risques de ruptures scolaires, familiales et sociales, et encore améliorer l’image de la jeunesse, la Ville de Genève compte sur son administration municipale, sur les partenaires cantonaux, mais également sur les associations qu’elle subventionne, dont les Maisons de quartier.

La conseillère administrative, Esther Alder a salué les nombreux projets qui se développent en Ville de Genève et souligné l'importance d’une plus grande coordination et d’une meilleure complémentarité entre l’action des Maisons de quartier, des services municipaux et cantonaux.

  Contact : Edmée Pasche

Portrait d'une travailleuse sociale de proximité

retour en haut de la page
 Pauline Savelieff, médiatrice interculturelle
 

Projet pilote soutenu par la Ville de Genève, le Bureau de l’intégration et la Confédération, "Roms à Genève: comment se projeter dans le futur?" et une recherche-action portée par Caritas Genève et par la Haute Ecole de Travail Social (HETS).

Ce projet vise à faciliter le mieux vivre ensemble et réduire les malentendus entre les populations Roms migrantes précaires, les institutions et les populations genevoises.

Pauline Savelieff est travailleuse sociale et côtoie les populations roms depuis presque 20 ans. Titulaire d’une formation de médiatrice interculturelle pour les Roms (ROMED), elle a sollicité en 2013 la Ville pour mettre sur pied une formation ROMED à Genève. En 2014, dix-neuf personnes ont obtenu le certificat de médiateur-trice interculturel-le et aujourd’hui trois d’entre elles travaillent avec Pauline Savelieff dans le cadre du projet Roms à Genève.

Leur équipe organise, tous les deuxièmes lundis du mois, avec le soutien du Service Social, des Espaces de Paroles Interculturels qui ont beaucoup de succès. Toute personne étant la bienvenue.

  Contact : Pauline SavelieffFlyer Espaces de Paroles Interculturels


Rédaction et édition
Département de la cohésion sociale et de la solidarité
manuelle.pasquali-deweck@ville-ge.ch

N'hésitez pas à transmettre vos questions et commentaires !

Cliquez ici pour suivre toutes les activités du Département de la cohésion sociale et de la solidarité

Pour modifier votre inscription, veuillez vous rendre sur la page suivante.

Ville de Genève
Ville de Genève