Si vous rencontrez des problèmes à la lecture de ce message, utilisez la version en ligne

EDITION SPÉCIALE
Département de la cohésion sociale et de la solidarité
Lettre d'information numéro 7: Novembre 2016



SOMMAIRE : Editorial | Actualité | Près de chez vous | Trois questions à une travailleuse sociale de proximité | Agenda

Editorial

retour en haut de la page
 Politique sociale de proximité
 

Le 1er novembre 2016, quatre Antennes sociales de proximité (ASP) ont été inaugurées. C’est une étape marquante de la réorganisation du secteur communautaire, qui va donner un nouvel élan à l’action sociale municipale pour répondre de manière plus efficace et plus cohérente aux besoins de la population, en particulier ceux des plus faibles et des plus démunis.

Les ASP auront pour mission de mettre en œuvre les trois axes prioritaires de la Politique sociale de proximité : la lutte contre l’isolement des personnes âgées, la prévention de la précarité et des fractures sociales, et l’inclusion sociale. Le développement de la Politique sociale de proximité impliquera non seulement le Service social, mais aussi le Service de la jeunesse et le Service des écoles. Les Services seront ainsi amenés à collaborer davantage et à travailler de manière plus transversale.

La création des ASP est une réussite commune dont nous pouvons être fiers. Je suis convaincue que cette réorientation de la politique sociale, qui était demandée par le Conseil municipal, nous permettra de relever les nombreux défis qui nous attendent.

La nouvelle Politique sociale de proximité est le fruit de nombreuses réflexions et d’un long travail. Je tiens à remercier toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs, ainsi que les partenaires associatifs, pour leur engagement!

Esther Alder
Conseillère administrative

Actualité

retour en haut de la page
 Lancement des Antennes sociales de proximité
 

Pour répondre aux besoins avérés de la population de manière cohérente et efficace, le Département de la cohésion sociale et de la solidarité de la Ville de Genève pilote la mise en œuvre d’une nouvelle Politique sociale de proximité.

Le Service social est un acteur majeur de cette politique. Aujourd’hui, il déploie un nouveau dispositif de lutte contre l’isolement des aîné-e-s, de prévention des fractures sociales et d’inclusion sociale qui reposent sur les Antennes sociales de proximité (ASP). Chaque Antenne propose des prestations sur un territoire donné et pour un bassin de population d’environ 50'000 personnes.

Depuis le 1er novembre dernier, les ASP sont au nombre de quatre :

•    Antenne sociale de proximité Servette Petit-Saconnex / Saint-Jean
•    Antenne sociale de proximité Pâquis / Grottes Saint-Gervais
•    Antenne sociale de proximité Plainpalais Jonction / Acacias
•    Antenne sociale de proximité Eaux-vives Cité / Champel

Les ASP ont pour mission de répondre aux préoccupations des habitant-e-s, en collaboration avec les autres acteurs et actrices du quartier. Elles travaillent de manière cohérente à l’échelle de la ville, mais interviennent de manière adaptée, en fonction des besoins et des intervenant-e-s, dans chaque quartier.

Les ASP recoupent les équipements et les compétences des Points info-services, des Espaces de quartier et des Antennes elles-mêmes. Elles bénéficient également d’apports d’autres compétences sur des thématiques spécifiques, comme la question des aîné-e-s ou de l’exclusion.

Les domaines d’intervention spécifiques des ASP sont :

- la diffusion d’une information sociale généraliste et le soutien aux personnes dans les démarches administratives simples ;
- l’identification, l’évaluation et l’orientation des personnes en situations socio-sanitaires à risque ;
- le conseil en matière de santé et le soutien ponctuel aux personnes âgées isolées ;
- la mise à disposition de lieux conviviaux ;
- le soutien aux habitant-e-s et associations dans la mise en œuvre d’actions et de projets communautaires, s’inscrivant dans les axes prioritaires de la Politique sociale de proximité ;
- l’aide à la résolution de situations conflictuelles collectives, notamment en cas d'usages problématiques de l’espace public.

Les ASP soutiennent également des démarches participatives (par ex. Contrats de quartier). Elles animent les Coordinations de quartier et contribuent à l’élaboration de Diagnostics de quartier partagés.

Antenne sociale de proximité Servette Petit-Saconnex / Saint-Jean
Antenne sociale de proximité Pâquis / Grottes Saint-Gervais
Antenne sociale de proximité Plainpalais Jonction / Acacias
Antenne sociale de proximité Eaux-Vives Cité / Champel

  Contact : Philipp Schroft

Près de chez vous

retour en haut de la page
 Forum Seniors Grottes-Beaulieu: un espace d'échange bienvenu
 
Axe 1 : Lutte contre l'isolement des personnes âgées

Les seniors ont besoin d'élargir leurs horizons avec des rencontres, des moments de partage, et simplement, pour être en contact avec d'autres personnes ou pour parfaire leurs connaissances. En fonction de leurs capacités, ils ont parfois envie de s’engager pour leur quartier et pour leurs pairs, ou de bénéficier d’activités stimulantes.

Le Forum Seniors Grottes-Beaulieu répond à ces attentes, en organisant quatre rencontres par an sur des thèmes variés. La démarche est participative. Les thèmes sont choisis par les aîné-e-s, qui sont aussi impliqué-e-s dans la recherche d’intervenant-e-s et l’organisation pratique de ces moments. L’Antenne sociale de proximité est en appui pour organiser ces échanges. Elle fait pour, et surtout avec les aîné-e-s du quartier.

Le prochain Forum Seniors Grottes-Beaulieu a lieu le 1er décembre sur le thème
"Les produits vendus par la Migros correspondent-ils aux besoins des aîné-e-s ?"

  Contact : Véronique Beer-FluckigerPour en savoir plus
 Appel à projets dans les Espaces de quartier rénovés
 
Axe 1 : Lutte contre l'isolement des personnes âgées

Les anciens Espaces quartier aînés, principalement utilisés jusqu'ici par les clubs d’aîné-e-s, ont été rénovés courant 2016. Pour leur réouverture officielle cet automne, ils ont été renommés « Espaces de quartier », tout comme Les Espaces de quartier Le 99 et Sécheron. Début 2017, des Appels à projets vont être lancés pour enrichir la palette des activités proposées. Une nouvelle signalétique est d'ores et déjà en place. Dans le cadre des inaugurations des Espaces de quartier Eaux-Vives, Grottes et Saint-Jean de belles rencontres intergénérationnelles ont eu lieu grâce à la collaboration des ludothèques, du Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire (GIAP) et du Service des écoles et institutions pour l'enfance.

Ce changement de nom porte en lui une nouvelle orientation : ces lieux sont à disposition des habitant-e-s et associations, avec de larges plages horaires réservées pour les activités par et pour les seniors. Ce sera également l’occasion de vérifier des principes qui ont fait leur preuve, notamment la mutualisation des locaux, les Appels à projets et la mise à disposition de locaux moyennant une contre-prestation. Des fêtes de familles, des réunions et des anniversaires peuvent aussi être organisés dans les Espaces de quartier.

En tant qu’outil de la Politique sociale de proximité, les Espaces de quartier sont gérés par les collaborateurs et collaboratrices des Antennes sociales de proximité. Cet élargissement du public aura sans doute aussi un effet vivifiant sur les clubs d'aîné-e-s qui bénéficieront des expériences des autres usagers et usagères de l'Espace de quartier.

  Contact : Antoine StaehliPour en savoir plus
 Ecrivains publics : pour faciliter la vie de tous les jours
 
Axe 2: Prévention de la précarité et des fractures sociales

Les formalités administratives et les courriers officiels, même simples, représentent parfois des difficultés insurmontables pour nombre d’habitant-e-s peu à l’aise avec le français écrit. Les administrations publiques, les régies, les assurances et autres caisses-maladie produisent souvent des courriers juridiquement parfaits mais parfaitement incompréhensibles. Ne pas y répondre, ne pas respecter un délai, ne pas se défendre ou faire valoir ses droits peut avoir des conséquences lourdes et parfois irrémédiables.

Pour compléter les informations fournies par les Points info-services et répondre à ces besoins, les Antennes sociales de proximité ont mis en place des permanences gratuites d’écrivains publics. Des bénévoles accueillent les habitant-e-s dans chaque quartier. Plus de 50 personnes bénéficient chaque semaine de cette prestation déclinée sous deux formes, soit sur rendez-vous ou sans inscription.

  Contact :Adriana Sa-BarrettoPour en savoir plus
 Association Point chaud : une soupe et des contacts
 
Axe 2: Prévention de la précarité et des fractures sociales

Le Point Chaud est une association qui vient de se constituer dans le but d’offrir régulièrement un moment convivial à des personnes sans domicile fixe, autour d’une soupe chaude. Les contacts et les liens établis entre bénévoles et les personnes qui vivent dans la rue sont au moins aussi importants que le repas offert.

La création de cette association est le résultat d’un long et patient travail des collaborateurs et collaboratrices de l’Antenne sociale de proximité. Elle illustre le soutien que peut apporter l'Antenne sociale de proximité dans la mise en œuvre d’actions et de projets concrets. L’ASP a d’abord répondu à ces citoyens solidaires concernés par la lutte contre la précarité. Elle les a ensuite aidés à élaborer le projet, a contribué à la recherche de bénévoles supplémentaires et a soutenu les démarches administratives pour constituer formellement l'association.

Les actions citoyennes pertinentes peuvent être encouragées au moment de leur démarrage par les ASP. La société civile contribue en effet grandement à l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables de la collectivité, en complétant les prestations des services publics et du réseau associatif.

  Contact : Matthias LecoqPour en savoir plus
 Troc social : des échanges d'une grande richesse
 
Axe 3 : Inclusion sociale

Envie d'aider ? Besoin d'aide ? C'est la dynamique du Troc social. Le Troc social a pour but de mettre en lien des habitant-e-s avec d’autres habitant-e-s ou des associations de quartier, afin de promouvoir la solidarité par des échanges concrets de compétences et de savoirs. Mis en place par l’Antenne sociale de proximité Servette Petit-Saconnex / Saint-Jean, sur demande d’une coordination de quartier, le Troc social a un tel succès, avec plus de 200 échanges en 2016, qu’il est en cours d’extension dans tous les quartiers de la Ville.

L’Antenne sociale de proximité assure le fonctionnement de base, met les personnes en contact et veille à la bonne marche des échanges, tout en responsabilisant les utilisateurs et utilisatrices qui s’engagent en signant une charte. Le Troc social permet de toucher des personnes isolées et précarisées, qui ont peu accès aux structures de bénévolat classiques. Par exemple, un aîné isolé se fait assister pour ses courses hebdomadaires par un requérant d’asile qui lui est ravi de pratiquer le français. Toute la richesse d’une rencontre entre générations et cultures différentes est ainsi réunie.

  Contact : Nadine Cortinovis-GfellerPour en savoir plus
 Immeubles Minoteries : rénovation lourde et déménagements temporaires
 
Axe 3 : Inclusion sociale

La rénovation de l’ensemble des Minoteries, situé entre la rue de Carouge et la rue des Minoteries, avec 500 habitants et un budget de quelque 90 milions, a débuté fin septembre 2016. Parmi les locataires, certaines personnes sont atteintes dans leur santé physique et psychique. Une allée accueille, par exemple, plus de 20 personnes en chaise roulante. Depuis une année, plusieurs services de l’administration municipale (Direction du patrimoine bâti, Gérance immobilière municipale et Antenne sociale de proximité) travaillent avec des médiateurs indépendants pour faciliter la vie quotidienne et organiser les déplacements temporaires des habitant-e-s dans des appartements relais pendant 5 semaines.

L’Antenne sociale de proximité a sélectionné une entreprise sociale pour la logistique, engagé un civiliste pour des aides ponctuelles et organisé avec le Service de la Jeunesse un soutien pendant l’immobilisation des ascenseurs. L'Antenne sociale de proximité participe aussi à l’animation de la vie de l'immeuble. L’infirmière de l’ASP est une ressource très utile en raison des liens de confiance établis depuis des années avec les locataires.

  Contact : Jean-Marc BischofbergerPour en savoir plus

Trois questions à une travailleuse sociale de proximité

retour en haut de la page
 Nadine Cortinovis Gfeller, ASP Servette Petit-Saconnex/Saint-Jean
 

Nadine Cortinovis Gfeller est conseillère en action communautaire depuis 2007 dans le quartier de la Servette. Avec elle, nous avons voulu savoir comment son activité concrète participe à la nouvelle Politique sociale de proximité.

Quel  est  le  sens  de  votre  travail  au  quotidien,  dans  le  cadre  de  la  Politique  sociale  proximité ?

Mon  travail  prend  pleinement  sens  lorsqu’il  répond  aux  attentes  des  habitant-e-s  et  des  partenaires  de  quartier.  Pour  cela,  je  souhaite  rester  à  l'écoute  et  attentive  aux  besoins,  perçus  ou  exprimés.  Mon  rôle  est  d’être  un  catalyseur  pour  faire émerger  des  idées,  mobiliser les personnes clés, soutenir les démarches participatives afin de construire avec les personnes, des réponses concrètes à ces besoins. C'est un travail social très créatif. Je suis en quelque sorte une « facilitatrice de lien ». J'aime bien utiliser l'image d’un tissage qui se crée pour  illustrer  les  relations  qui  se  développent  entre  les  habitant-e-s  et  acteurs/actrices  de  proximité, tout  en valorisant  l’entraide  et  les  compétences  des  un-e-s  et  des  autres,  afin  que  chacun-e puisse trouver sa place quel que soit son statut, son âge, sa situation sociale et son origine.

En  quoi  la  mise  en  place  des  Antennes  sociales  de  proximité  va-t-elle  améliorer  votre intervention ?

Cette nouvelle organisation élargit les compétences et les moyens disponibles au sein des équipes sur le terrain. L'ouverture des Espaces de quartier offre de nouveaux espaces de rencontre aux habitant-e-s. De plus, avec l’arrivée d’une infirmière et d’une assistante sociale à temps partiel dans chaque équipe, nous pourrons davantage répondre aux besoins spécifiques des personnes vulnérables. Pour répondre à certaines demandes qui arrivent par le biais du Troc social par exemple, l’infirmière pourrait se rendre au domicile d’une personne âgée très isolée afin de cerner avec elle le soutien dont elle a besoin. Est-ce pertinent de la mettre en relation avec un-e bénévole alors qu’elle souffre d’une grande fragilité psychique ? Ne devrions-nous pas l’encourager à faire appel à des professionnel-le-s ? Les compétences pluridisciplinaires au sein de chaque équipe permettront de mieux accompagner ces personnes.

Quelles synergies sont possibles, sur le terrain, entre un Point info-services et une Antenne sociale de proximité qui participent dorénavant au même dispositif ?

Les Points info-services permettent à chaque habitant-e d’avoir une porte d’entrée facilitée et directe auprès de l’Administration municipale. Une demande individuelle, relayée par les collègues collaborateurs administratifs et d'informations (CAI), peut nous amener, suite à un diagnostic, à proposer une réponse plus globale, au service de la collectivité. C'est typiquement cette approche qui fait la force de l'Antenne sociale de proximité. Les demandes d'habitant-e-s qui ne maîtrisent pas suffisamment la langue française et ayant des difficultés à rédiger des courriers ou écrire leur CV, nous ont conduits à développer la prestation d'Ecrivain public sur l'ensemble de la Ville de Genève.

Agenda

retour en haut de la page
17 novembre

Inauguration de l'Espace de quartier Pâquis
Rue Jean-Charles Amat 6, 17h30

   
17 au 27 novembre

Genre, tu vois quoi !? Quinzaine thématique sur le genre
avec la Coordination Enfants de la Jonction

   
24 novembre

Inauguration de l'Espace de quartier Champel
Chemin Edouard-Tavan 5, 17h30

   
27 novembre

Jeux en famille organisé par le Service des écoles
avec la participation des ludothèques
Salle communale de Plainpalais, 10 à 17h

   
1er décembre

Inauguration de l'Espace de quartier Jonction
Rue Michel-Simon 7, 19h

   
5 décembre

Coordination de quartier Champel-Malagnou
Espace de quartier Champel, 15h30

 


Rédaction et édition
Département de la cohésion sociale et de la solidarité
yael.elster@ville-ge.ch

N'hésitez pas à transmettre vos questions et commentaires !

Cliquez ici pour suivre toutes les activités du Département de la cohésion sociale et de la solidarité

Pour modifier votre inscription, veuillez vous rendre sur la page suivante.

Ville de Genève
Ville de Genève