Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 30.11.2017
 

Horloge publique «Quelle heure est-il?»

L'horloge publique offerte à la Ville de Genève par Mme Nelly Monéger-Glayre a été installée sur la marquise de l'entrée principale d'Uni-Dufour.
© O. Vogelsang

L’horloge publique offerte à la Ville de Genève est le résultat d’un concours de design organisé par la municipalité et destiné aux étudiant-e-s de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL). A l’origine, l’horloge devait être posée sur le mur de la Treille, à l’emplacement d’une ancienne horloge des années 1930.

Concept et technique

Précise à la minute, l’horloge publique propose un nouveau principe de lecture. A une époque où nous emportons avec nous plusieurs objets qui permettent de lire l’heure, l’idée de cette horloge est de «dire l’heure», c’est-à-dire de s’adresser aux passants par le langage parlé: «Il est huit heures vingt». En proposant de donner l’heure avec des mots plutôt que sur un cadran chiffré, l’horloge incite à prendre son temps et répond à la question sous-entendue «Quelle heure est-il?».

Techniquement, l’horloge fonctionne avec le même système de tableau d’affichage présent dans les gares ou les aéroports, composé de flaps rotatifs. La nuit, elle s’illumine grâce à des tubes fluorescents intégrés.

L’horloge a été fabriquée par l’entreprise ANNAX passenger electronics SA à Bienne.

Histoire

Dans les années 1930, le mur dominant la place Neuve à l’angle de la Treille et de la rue de la Corraterie était orné d’une horloge. C’est grâce elle que de nombreux habitants du quartier, et plus particulièrement les enfants qui fréquentaient l’école du parc des Bastions aujourd’hui disparue, pouvaient régler leur emploi du temps.

En référence à ses souvenirs d'enfance, Mme Nelly Monéger-Glayre a formé le vœu de redonner une horloge publique à ce quartier. La Ville de Genève a alors organisé un concours destiné aux étudiants en design industriel et de produits de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL), dont le cursus fournit à la fois des outils techniques et des notions esthétiques. Cela a permis à la Ville de Genève d’obtenir 17 différentes propositions. Un jury de spécialistes et de représentants de la municipalité a sélectionné, en accord avec la donatrice, le projet «Quelle heure est-il?» proposé par M. Nicolas Le Moigne.

Ce projet a été désigné à l’unanimité, tant pour la sensibilité de son principe que pour sa simplicité formelle.

Un emplacement pour l’horloge

Après quelques pérégrinations, l’horloge publique a trouvé sa place en 2010 sur les murs du bâtiment Uni-Dufour, à proximité immédiate du site de l’horloge originale.

Remerciements

La Ville de Genève remercie chaleureusement la donatrice, Mme Nelly Monéger-Glayre.

Elle remercie également l’Etat de Genève, propriétaire du bâtiment d’Uni-Dufour, ainsi que l’Université de Genève.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :