Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour: 19.11.2018
 

Curiosités du quartier de Champel

Découvrez une sélection de curiosités disséminées dans le quartier de Champel. Elles témoignent souvent de l'histoire du quartier et de Genève.
© JJK photo/Ville de Genève

La Tour de Champel: salon de thé pour curistes célèbres

Surplombant les falaises de Champel, cette tour de style néo-gothique est aménagée en salon de thé pour les curistes des Bains thérapeutiques de l’Arve fondés à proximité en 1874 et démolis en 1991. Centré sur les vertus thérapeutiques des eaux de l’Arve, ce lieu de villégiature était relié à la gare par un tramway. Parmi sa clientèle, on peut citer l’auteur Guy de Maupassant, le pianiste et compositeur Camille Saint-Saëns, le philosophe et historien français Hippolyte Taine ou le lauréat du prix Nobel de littérature Romain Rolland. La pension de la Roseraie, destinée à des hôtes plus modestes et située au 25 rue de la Roseraie, héberge à plusieurs reprises l’écrivain Joseph Conrad.

Centre sportif du Bout-du-monde: de la guerre aux festivités

Haut lieu multisports où se pratiquent athlétisme, football, tennis, escrime et bien d’autres disciplines, le Centre sportif du Bout du Monde est créé après la Première Guerre mondiale sous le nom de "Stade de Champel". Si le lieu est aujourd’hui le théâtre de nombreux meetings sportifs, de concerts et de festivals, son histoire est plus sombre: lors de la seconde guerre mondiale, il devient un lieu de transit pour des milliers de réfugié-e-s, dont de nombreux enfants juifs de France. C’est à Val-Fleuri, le plus important camp d’accueil établi par les autorités suisses, que les réfugiés entrés par la frontière genevoise subissent une quarantaine médicale et politique. Ils sont ensuite déplacés vers d’autres lieux de résidence provisoire, envoyés dans des camps de travail civils ou refoulés. 

L'éléphant du Parc Bertrand: une oeuvre d'art pour les enfants

Emblématique du quartier, le Parc Bertrand est un vaste lieu de promenade et de loisirs idéal pour les familles. Il offre notamment de très belles espèces d'arbres et un jardin blanc, composé uniquement de fleurs de ce coloris. Les enfants peuvent quant à eux profiter de sa pataugeoire, des nombreux jeux à disposition, dont le toboggan "Le grand Jumbo" (Jumbo III, 1978), une sculpture géante en fer galvanisé construite par l'artiste Pierre Siebold. 

Une stèle pour se repentir des supplices 

A Champel, le bourreau officiait autrefois en haut de l'actuelle rue Beau-Séjour. La plus célèbre personnalité condamnée fut Michel Servet, brûlé vif le 27 octobre 1553 pour avoir refusé le concept de la Trinité chrétienne. Sa longue agonie hante longtemps la conscience des protestant-e-s genevois-e-s, qui élèvent en 1903 une stèle de repentance à l'endroit du supplice. Le gibet de Champel cesse de servir dès le XVIIIe siècle, mais ses fourches continuent d'effrayer les habitant-e-s. On raconte même qu'elles auraient retardé l'urbanisation du secteur. 

Quelques oeuvres, monuments et lieux touristiques de Champel

 


Sources: 

  • Véronique Palfi, Tour de Champel. Etude historique, Genève: Conservation du patrimoine de la Ville de Genève, 2007
  • Christian Vellas, Genève insolite et secrète, Tours: Jonglez, 2010
  • Ville de Genève, sous la dir. de Rafael Matos-Wasem, Genève à pied. 10 parcours à thèmes, Genève: Editions Slatkine, 2008
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Avis et suggestions

En images

Image illustrant le quartier de Champel

Regard singulier
Par la photographe Carole Parodi

Voir la galerie

Publications

Près de chez vous
Brochure sur le quartier de Champel

Voir la publication

Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :