Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Mise à jour: 20.06.2014
 

Avant-propos de Sami Kanaan

Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève, s’explique sur le choix de la traversée nocturne, approche nuancée d’une exploration du territoire genevois par une centaine de volontaires de tous horizons.
© R. Albertalli / Ville de Genève

La fin de l’hiver 2013 a été le théâtre d’un retour de la nuit dans l’agenda politique et médiatique genevois, avec le bruit qui a entouré l’annonce de fermeture d’une série d’établissements à minuit. Au-delà de la polémique, cet épisode a surtout démontré la nécessité de mieux connaître la vie nocturne genevoise.

Si les gens ont évidemment le droit de disposer de nuits tranquilles, ils ont aussi le droit de pouvoir sortir le soir. L’enjeu est de trouver un équilibre raisonnable entre cette double revendication légitime. C’est certainement complexe, d’où la nécessité d’une étude de terrain qui soit participative et qui associe l’ensemble des acteurs et actrices concerné-e-s par la thématique.

Les différents acteurs et actrices privé-e-s ainsi que les services publics concernés par les problématiques de vie nocturne doivent ainsi pouvoir être mieux coordonné-e-s et réuni-e-s autour d’une plateforme efficace, afin de parvenir à des décisions plus intelligentes, pour le bien-être de tous et de toutes.

Ce projet de traversées nocturnes, Genève explore sa nuit, est le fruit d’une réflexion entamée il y a plusieurs mois par le Département de la culture et du sport et s’inscrit dans le prolongement des Etats généraux de la Nuit, qui se sont tenus à Genève en mars 2011. Cette démarche doit permettre de poser un premier jalon dans notre connaissance de la vie nocturne de la région, en associant l’ensemble des partenaires afin de dégager des pistes de travail partagées par les différents acteurs et entités publics.

Sami Kanaan
Maire de la Ville de Genève

 

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Découvrir d'autres pages du même chapitre :