Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Le mot de la magistrate
Sandrine Salerno
Sandrine Salerno, Maire de Genève
© A. Bergot / Ville de Genève
Mise à jour: 31.05.2013

Le mot de la magistrate

Nous vivons à Genève une période difficile. Pénurie de logements, hausse du chômage, conjoncture économique morose, de nombreux Genevois et Genevoises sont confronté-e-s à des problèmes majeurs. Ces derniers peuvent parfois sembler insolubles.

Si je me suis engagée en politique, c’est justement parce que je pense le contraire. Les réponses existent et les politiques sont là pour les trouver. Même si cela est compliqué, même si cela prend du temps, même si cela s’avère parfois frustrant, l’action politique a un sens. Menée dans l’intérêt public, elle permet d’améliorer réellement le quotidien des citoyen-ne-s.

Promouvoir le logement social

Je ne considère pas la crise du logement comme une fatalité. Mais il faut lui opposer une politique volontariste. L’adoption, sous mon impulsion, du règlement municipal sur les logements de la Gérance immobilière municipale (GIM) en 2009 répond à cette nécessité et permet non seulement à la Ville de Genève de renforcer sa politique en faveur du logement social mais également de mener une politique plus transparente, plus efficace et plus juste en matière d’attribution des logements.

Combattre le chômage

La croissance continue du taux de chômage à Genève doit être combattue. La Ville, avec ses moyens, est engagée dans cette bataille. A ma demande, le Conseil administratif a augmenté en 2010 la dotation du Fonds chômage de la Ville de Genève de 3 millions de francs (passant de 2,7 millions à 5,7 millions) afin de soutenir des projets qui permettent à des personnes sans emploi de retrouver une activité professionnelle.

Soutenir l’économie locale

J’ai fait de la promotion économique, du soutien à l’emploi et de l’économie sociale et solidaire des axes prioritaires de mon action. En ces temps d’incertitude, il est en effet essentiel de promouvoir un développement économique local, reposant sur un tissu économique diversifié, capable de générer des emplois tout en préservant des conditions de travail de qualité. Mon soutien à la redotation de la Fondetec (+10 millions) de même qu’au projet de l’Ecopôle des Charmilles s’inscrivent dans cette logique.

Encourager la solidarité internationale

Genève est une ville tournée vers l’extérieur. Elle bénéficie d’une longue tradition humanitaire et accueille sur son territoire de nombreuses organisations non gouvernementales qui œuvrent pour un monde meilleur. Je défends cette tradition et m’engage pour que la Ville poursuive et améliore sa politique en matière de coopération internationale. Je souhaite par ailleurs que la Ville consacre 0.7% de son budget de fonctionnement à la solidarité internationale, comme le préconisent les Nations Unies. Un objectif qui devrait être réalisé d’ici 2018.

Défendre l'égalité

Je suis très attachée au principe d’égalité entre hommes et femmes. Un vœu pieux? Non. Je pense qu’une collectivité publique se doit de donner l’exemple dans sa politique d’embauche. C’est pour cela que j’ai fait adopter un règlement qui, à compétences égales, donne la préférence au sexe sous-représenté dans un service.

En tant que conseillère administrative de la Ville, je ne vous fais qu’une seule promesse: agir pour ne pas subir.

Sandrine Salerno, conseillère administrative

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :