Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Politique de la petite enfance à Genève
Une fillette se tient debout sur un tronc d'arbre dans une cour de récré.
© N. Righetti / Ville de Genève
Mise à jour: 08.05.2017

Politique de la petite enfance à Genève

La politique générale de la petite enfance en ville de Genève s’adresse aux enfants dès la fin du congé maternité et jusqu’à l'âge de la scolarité obligatoire.

Depuis 1986, le Service de la petite enfance a pour mission d’appliquer la politique générale de la petite enfance de la Ville de Genève.

Une priorité au cœur des évolutions sociales

La petite enfance est depuis longtemps une priorité de la Ville de Genève. En effet, cette période de vie, et les besoins en matière d'accueil qui en découlent, se trouvent au cœur des évolutions sociales et des changements qui s’imposent à notre société:

  • évolution du travail des femmes;
  • évolution des pratiques éducatives;
  • transformations des structures familiales.

La diffusion des connaissances sur le développement de l’enfant et sur les aspects positifs d’une socialisation précoce explique également l’augmentation des demandes d’accueil dans des structures collectives et l’engouement pour ce type de prestations.

Bureau d'information de la petite enfance (BIPE)

Afin de répondre à la demande, la Ville de Genève a ouvert en 2002 un Bureau d'information petite enfance (BIPE) permettant de centraliser les inscriptions et de renseigner les familles.

Création de places d'accueil supplémentaires

Afin de répondre aux besoins des parents qui demandent une place d’accueil pour leurs jeunes enfants, la Ville augmente le nombre de structures d’accueil de la petite enfance.

Des multiples services en fonction des besoins spécifiques

Pour venir en aide aux parents, de nombreux services sont offerts en fonction des besoins spécifiques des enfants:

Directive relative à la protection des données personnelles dans les structures d’accueil de la petite enfance subventionnées par la Ville de Genève (données concernant les enfants)

La LIPAD, Loi sur l’information du public, l’accès aux documents et à la protection des données, est entrée en vigueur à Genève, le 1er janvier 2010, dans sa forme révisée qui inclut les garanties et mécanismes à mettre en œuvre pour protéger les individus. La loi genevoise vient ainsi compléter l’exigence de respect de la sphère privée postulée à l’article 328b du Code des obligations. Cette loi s’applique à l’État, aux communes, mais aussi aux organismes de droit privé subventionnés à hauteur de 50% et plus. La présente directive énonce les règles à respecter dans la constitution des dossiers des enfants fréquentant les structures d’accueil.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions
La Ville est sur facebook

Découvrir d'autres pages du même chapitre :