Ville de Genève

SITE OFFICIEL

 
Mise à jour: 03.04.2019
 

Je partage, j’échange, je crée et je répare

La surconsommation d’objets, appareils et habits contribue au réchauffement climatique. En partageant ou en empruntant les objets peu utilisés, on évite à chacun-e de devoir les acheter. Et en réparant (ou en faisant réparer) des appareils ou habits endommagés, on prolonge leur durée de vie. Au final, en prolongeant la durée de vie des objets du quotidien, on les valorise et on les apprécie d'autant plus.
Climat - Je partage, j’échange, je crée et je répare
© LD

Le saviez-vous?

La fabrication d’un objet requiert de l’énergie et émet du CO2 (à titre d’exemple la fabrication d’un smartphone émet environ 60 kg de CO2, et ce calcul n’inclut pas le transport et l’usage de l’objet). Pris de façon cumulée au niveau de tous les objets et habits d'un ménage, cela peut représenter une part importante du bilan carbone de chacun-e.

Un grand nombre d’objets ont une durée de vie très courte et contribuent à l’amoncellement des déchets sur la planète.

Comment agir ?

Pensez-y!

Beaucoup de produits bon marchés sont impossibles ou trop chers à réparer. Il s’agit donc d’anticiper en achetant des produits de plus grande qualité, qui sont plus faciles à réparer. Parfois l’investissement initial est plus élevé, mais on y gagne à long terme.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn

Découvrir d'autres pages du même chapitre :