Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 11 juin 2019

Thème : Culture 

Fête de la musique 2019

Une 28e édition faite de coups de coeur, de riches collaborations et de propositions généreuses et éclectiques. Rendez-vous les 21, 22 et 23 juin.

Fête de la Musique - Affiche
© David Mamie, Nicola Todeschini

Du 21 au 23 juin 2019, Genève célébrera la musique sous toutes ses formes. Organisée par la Ville de Genève, et entièrement gratuite, la Fête de la musique vient de dévoiler sa programmation. Au total, 529 propositions artistiques pour montrer la diversité des institutions et des formations, la qualité de la scène artistique locale, qu’elle soit professionnelle ou amateur, et inviter le public à se rassembler autour d’un des événements culturels les plus appréciés de la Cité.

Une Place de Neuve revisitée

Pour sa 28e édition, la Fête de la musique maintient le cap et reprend ses quartiers habituels avec 32 scènes entre les Bastions et le plateau des Tranchées, parce que le public aime déambuler dans les rues pavées de la Vieille-Ville, entrer dans les cours (du Musée d'art et d'histoire, des Casemates, de la Société de lecture notamment), profiter de la fraicheur des églises (la Cathédrale bien sûr, la Madeleine, Luthérienne) ou de l’ombre des arbres de Saint-Antoine, du Pin, de l’Observatoire, et bien sûr de ceux des Bastions.

Mais cette année, le changement est à voir du côté de la Place de Neuve: aux portes de la fête, ce carrefour au trafic dense sera rendu aux piéton-ne-s, autour d’une méga-structure à la fois scène, décor, et lieu de rencontre. La programmation de ce lieu repensé est à l’image de la Fête de la musique: éclectique! De la musique folklorique suisse avec Les Joyeux Fa Dièse, des sets de Dj Amina, Dj Mitch et Dj Chill Pop, un live de The Blakats, des cors des Alpes, le collectif Eklekto, la fanfare Electro O.U.M.P.H., ou encore 35 hautbois et bassons, et une fanfare de cornemuses.

Une édition participative

Que ce soit au Conservatoire populaire, à Bastions Rocailles, à la cour de l’Hôtel-de-Ville ou encore à la Treille, les programmateurs de la Fête de la musique ont collaboré étroitement avec différents organismes pour développer des ateliers participatifs à l’attention des enfants et des plus grands. A voir et faire donc samedi et/ou dimanche! Le Conservatoire Populaire proposera des ateliers de rythmes, de découverte d’instruments, des laboratoires sonores et des contes musicaux. Deux associations, la Maison de la Créativité et l’Espace Musical proposeront également des ateliers pour les enfants sous le chapiteau de Bastions Rocailles.

La Treille abritera l’Atelier «Brico Jazz» pour construire des percussions de bric et de broc et un atelier animé par Yvan Angelé, pour se familiariser aux «outils» du Djing (pour les enfants d’abord, puis place aux adultes). Un atelier de Boîte à Musique, Dadabox Project, résonnera dans la cour de l’Hôtel-de-Ville, et la Chapelle des Macchabées de la Cathédrale proposera un atelier de fabrication d’orgue à tuyaux. Autre forme de participation, qui dure pour certain-e-s toute une année scolaire, celle des élèves des écoles de musique et des groupes facultatifs des cycles d’orientation et des collèges du canton. La scène de Bastions Saint-Léger leur est entièrement dédiée. C’est en faisant qu’on devient musicienne ou musicien…

Du baroque, des particules du CERN, un hommage au beatmaking et les 20 ans d’un label

Fruit d’un semestre universitaire sur l’histoire du madrigal, avec l’Atelier Fili, réinterprétation inédite d’un manuscrit pour le Projet Pignatelli (les deux à la Salle Centrale le vendredi) ou pas moins de six propositions dimanche à l’Auditoire Calvin: honneur à la musique baroque.

Honneur à la science cette fois, avec le projet Subatomic Desire, d’Alexandre Traube et Silvia Fabiani, qui s’inspire directement des données scientifiques du Compact Muon Solenoid (CMS), l’un des points de collision de l’accélérateur de particules du CERN (Salle Centrale, vendredi). Honneur au beatmaking à l’Alhambra, samedi, avec le Leon Phal Soulitude Ensemble et ses treize musiciens, sous la direction de ce même Atwood Ferguson, pour rejouer l’hommage Suite for Ma Dukes, rendu en 2009 à J Dilla, référence du monde hip-hop. Honneur enfin au label genevois Urgence Disk, qui fête ses 20 ans avec un Fabulous Urgence Disk Orchestra à voir vendredi sur la nouvelle scène Le-Fort.

Informations pratiques

Cette programmation abondante a été pensée par Vanessa Horowicz pour la partie des musiques classique et contemporaine, et Oumar Franzen pour la partie musiques actuelles, sur trente-deux scènes, de la Place de Neuve à Saint-Antoine, des Bastions à Saint-Pierre, en passant par l’Alhambra, le Victoria Hall et la cour du MAH.

Vendredi, la Fête de la musique commencera à 19h; samedi et dimanche, une offre familles dès 11h est prévue, avant la reprise des concerts et spectacles vers 14h, pour clôturer cette 28e édition le dimanche à 22h (fin des concerts à 21h).

Pour toute question relative à l'événement (hors presse), merci de contacter le 0800 553 553.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :