Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 11 février 2019

Thème : Culture 

«Aimer d'amour», une ode à la nature au Musée Ariana

Une nouvelle installation artistique et sonore sera présentée du 14 février au 14 mars 2019, en partenariat avec la Fondation Cap Loisirs, l'espace 34 et la Fondation Terrévent.

Aimer d'amour
© Ana Nicole

«Du 14 février au 14 mars prochain, le Musée Ariana accueille une installation artistique et sonore réalisée par les artistes de Cap Loisirs. Inspirés par la «vie amoureuse» des plantes et de leurs précieux alliés les insectes et les oiseaux, ils ont imaginé, modelé et peint des animaux en céramique lors d’ateliers organisés au musée.

En partenariat avec la Fondation Cap Loisirs, le Musée Ariana convie le public à célébrer l'amour à travers un projet artistique pluridisciplinaire. Visuel d'abord, avec une installation végétale où gîtent oiseaux et coléoptères en céramique, créés par les artistes de la fondation. Sonore ensuite, avec une bande composée de sons recueillis auprès de personnes en situation de handicap.

Un mois dédié à l'émoi amoureux

L'exposition, inspirée par la vie amoureuse des plantes, des insectes et des oiseaux commence, naturellement, le jour de la Saint-Valentin. Le vernissage démarre à 19 heures et sera suivi du bal de la Saint-Valentin animé par Al Toque Mestizo. Ce dernier revisite le folklore et la culture latino-américains.

Pilotage de l’atelier céramique et élaboration du dispositif créatif dans l’espace : Françoise Kindler et Anouk Gressot (céramistes).

Al Toque Mestizo: Manuel Araneda (percussions et voix), Sebastian Sciaraffia (guitare et voix), Carlos Payan (contrebasse), Gabriel Valtchev (percussions), Sergio Valdeos (guitare).

Informations pratiques

  • Exposition du 14 février au 14 mars 2019
  • Vernissage jeudi 14 février à 19h, suivi du bal de la Saint-Valentin avec Al Toque Mestizo à 20h15

Contact

Coordonnées

Liens externes

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :