Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 5 juin 2018

Thème : Culture 

Déclaration en faveur d'un nouvel esprit de concertation et de partenariat en matière culturelle

12 communes et villes genevoises en charge d'une politique culturelle demandent au Conseil d'Etat de renforcer le partenariat en la matière.

Les communes et villes genevoises signataires: la Ville de Carouge, la Commune de Cologny, la Commune de Confignon, la Ville de Genève, la Ville du Grand-Saconnex, la Ville de Lancy, la Ville de Meyrin, la Ville d’Onex, la Ville de Plan-les-Ouates, la Commune de Satigny, la Ville de Vernier et la Ville de Versoix.

Les villes et communes genevoises soussignées, considérant:

  • les politiques culturelles dynamiques qu’elles développent et leur rôle historique dans le développement de l’offre culturelle et du patrimoine culturel à Genève;
  • le nécessaire développement culturel qui doit accompagner l’urbanisation du territoire genevois et son expansion démographique et économique, et ce dans l’ensemble de l’agglomération du Grand Genève, avec un équilibre entre création et patrimoine, entre irrigation locale et rayonnement international, entre savoir-faire et innovation;
  • l’entrée en vigueur, en juillet 2013, d’une ambitieuse nouvelle Loi cantonale sur la culture, prévoyant un engagement renforcé du Canton, en particulier dans le soutien aux institutions et manifestations d’importance régionales;
  • l’esprit de cette nouvelle loi tendant à un renforcement du partenariat entre collectivités publiques, destiné à soutenir et valoriser au mieux la scène culturelle genevoise;
  • une première concrétisation de cette loi dans la Déclaration conjointe du Conseil d’Etat et du Conseil administratif de la Ville de Genève concernant la mise en œuvre de la Loi cantonale sur la culture, en octobre 2013;
  • la lettre de novembre 2014 adressée à la Présidence de l’ACG, signée par les élu-e-s en charge de la culture dans les communes urbaines assumant le plus spécifiquement cette charge, et questionnant les propositions émises à l’époque par le Conseil d’Etat en matière de «désenchevêtrement» (début du processus d’application de la Loi sur la répartition des tâches (LRT) au domaine de la culture);
  • l’évolution subséquente en matière de répartition des tâches, avec l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi d’application de la LRT pour le domaine de la culture à la suite d’une négociation qui a dû se tenir dans un contexte de fortes pressions politiques et de calendrier;
  • le besoin d’un soutien conjoint des collectivités publiques genevoises aux institutions et manifestations culturelles d’importance régionale, ainsi qu’au soutien à la création et à la diffusion, notamment en vue d’un soutien et d’une reconnaissance sur le plan confédéral et international;
  • la contribution de la culture comme créatrice de valeur sur les plans de l’économie, de la cohésion sociale, des emplois et de l’innovation, ainsi que du rayonnement global de Genève, comme argument supplémentaire pour une politique ambitieuse et concertée de soutien;
  • l’apport de la culture comme vecteur de cohésion sociale et d’intégration à la vie locale;
  • les défis majeurs concernant un certain nombre de grandes institutions culturelles existantes ou planifiées: le Grand Théâtre de Genève, la nouvelle Comédie, le Théâtre de Carouge, Le Théâtre Forum de Meyrin, la Cité de la Musique, le Centre culturel de Châtelaine, le Musée d’art et d’histoire, le Bâtiment d’art contemporain, etc.;
  • la nécessité d’effectuer un bilan concerté de la pertinence du dispositif culturel issu de la Loi sur la répartition des tâches;
  • l’initiative populaire «Pour une politique culturelle cohérente à Genève», déposée le 2 janvier 2018 auprès de la Chancellerie, munie de 14'205 signatures.


S’engagent en faveur des points suivants et demandent aux nouvelles autorités cantonales issues des élections du printemps 2018 de s’engager dans le même sens:

  • mise en place d’un véritable partenariat entre collectivités publiques autour des enjeux culturels, incluant des mécanismes réguliers de concertation avec les milieux concernés;
  • reprise des négociations autour des grandes institutions culturelles actuelles ou planifiées qui font face à des défis majeurs ces prochaines années;
  • adaptation concertée du dispositif d’application de la LRT au domaine culturel, sur la base du bilan effectué, afin d’y apporter les modifications, clarifications et améliorations pertinentes;
  • engagement du Canton afin de contribuer de manière concrète au soutien aux institutions et manifestations d’importance régionales dans les communes, ainsi qu’au soutien à la création.

Contact

Félicien Mazzola

Collaborateur personnel
Présidence du Département de la culture et du sport

Tél.+41 22 418 95 25
felicien.mazzola(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :