Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 30 avril 2018

Thème : Social 

Forum social de quartier Pâquis-Sécheron: une volonté d’engagement intacte

Le 2e Forum social de quartier, organisé par le Département de la cohésion sociale et de la solidarité, s’est tenu dans le secteur Pâquis-Sécheron. Si la mobilisation est effective depuis des années aux Pâquis, le nouveau quartier de Sécheron contraste avec moins d’engagement associatif, et une qualité de vie qui s’exprime différemment. Près de 75 personnes sont venues débattre et échanger dans des ateliers participatifs. Les propositions issues de cette soirée seront traduites très vite en actions concrètes.

Forum social Pâquis-Sécheron
© Patrick Gilliéron Lopreno / Ville de Genève

«Ensemble on va plus loin. Ensemble on est plus fort» a rappelé Esther Adler, magistrate en charge de la cohésion sociale et de la solidarité. C’est donc sous le signe de la rencontre et de l’échange que les acteurs publics et associatifs porteurs de la politique sociale de proximité se sont présentés. 

Les Pâquis et Sécheron connaissent des réalités relativement semblables en ce qui concerne les mouvements de population, en particulier de populations étrangères et de vieillissement accéléré. La question des incivilités dans l’espace public est également une préoccupation majeure.

Aux Pâquis, ces difficultés sont quelque peu compensées par une forte mobilisation citoyenne et associative. Citons Bien Vivre aux Pâquis et Survap. Et un combat, celui de la sauvegarde des Bains des Pâquis, reste dans les mémoires. A Sécheron, la vie sociale est moins dense, sauf autour de l’Espace de quartier, qui fonctionne comme un pôle d'attraction. Ces constats sont au cœur du Portrait social de quartier présenté en début de soirée.

Les participantes et participants ont ensuite travaillé en ateliers autour de thématiques prioritaires

  • partage de l'espace public aux Pâquis;
  • partage de l'espace public à Sécheron;
  • isolement des aîné-e-s et des personnes en situation de handica;
  • intégration des populations migrantes;
  • identité du quartier de Sécheron;
  • participation et intégration des jeunes dans la vie du quartier.

Intégration des populations migrantes

Les propositions foisonnent pour construire le sentiment d’appartenance: création d’un comité d’accueil pour les nouveaux venus, projet interactif «Rêvons les Pâquis» d’activités artistiques et festives pour permettre à tout le monde de se présenter. Citons encore les repas canadiens, les conférences sur les pays d’origine par les migrants eux-mêmes, un système de parrainage/marrainage ou encore un ethnopoly pour les élèves du quartier. 

De l’espace public aux Pâquis…

Au cœur des Pâquis et de Sécheron, plusieurs places et rues ne demandent qu’être investies ou réinvesties par des dynamiques citoyennes et populaires. «Populaires» insistent plusieurs personnes: marchés, arts de la rue, jeux pour enfants, jardins et sports urbains, places de jeux mobiles, tournois de pétanque…

... à l'accueil libre à Sécheron

Du côté de Sécheron, les propositions concernent surtout l’animation et l’information sociale. Pour améliorer la communication entre les générations et entre les groupes de population, l’idée d’une gazette en plusieurs langues et de causeries de quartier retient l’attention. Celle aussi de relancer des moments d’accueil libre et d’activités spontanées à l’Espace de quartier avec un travailleur social qui encadrerait les enfants en fin d’après-midi et les adolescents, le soir.

L’Espace de quartier est un magnifique bâtiment, que les habitant-e-s rêvent plus ouvert encore. Les propositions ne manquent pas: soutien scolaire intergénérationnel, ciné-club, grillades, jardins à travailler ensemble. Autour de l’Espace de quartier, mais plus largement, il est suggéré de relancer des activités pour les aînés, notamment en partenariat avec l’EMS voisin. Les initiatives des habitantes et habitants demandent à être soutenues.

Les jeunes soutiennent les jeunes

En réponse aux difficultés relevés pour les jeunes, des suggestions ont été faites afin d’utiliser le quartier comme un levier: mentorat de jeunes venus d’ailleurs par des jeunes du quartier, mentorat de jeunes insérés professionnellement par des jeunes en recherche d’orientation, offre de médiation des musées et organisations internationales qui foisonnent au nord du quartier.

«Chaque proposition en amène une autre, relève quelqu’un dans le public. Et on pourrait continuer ainsi toute la nuit.»

Prochaines échéances

Un Plan d’actions va être élaboré pour proposer des solutions concrètes. Les services municipaux vont travailler avec les associations et les habitants du quartier. Ce Plan sera mis en ligne sur le site de la Ville avant fin juin.

Première étape, un appel à projets va être lancé pour proposer aux participants de développer des projets qui permettent une utilisation innovante de l'espace public. Une enveloppe de CHF 10'000 est libérée pour la mise en œuvre des projets qui seront retenus.

Contact

Manuelle Pasquali de Weck

Adjointe de direction en charge de la communication

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :