Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 5 février 2018

Thème : Développement durable 

«Réparer plutôt que jeter» aussi dans les communes périurbaines

Lancé conjointement par la Ville de Genève et la Fédération romande des consommateurs (FRC) en 2014, le projet «Réparer plutôt que jeter» s’étend désormais à plusieurs communes genevoises. Le site web www.ge-repare.ch recense de nouvelles adresses d’acteurs de la réparation à Genève et va encore élargir sa zone géographique afin d’encourager les consommatrices et consommateurs à faire réparer leurs objets et ainsi en prolonger la durée de vie.

Réparer plutôt que jeter 2018
© M. Girardin / Ville de Genève

Depuis septembre 2014, le Service Agenda 21 – Ville durable et la section genevoise de la FRC mettent à disposition du public, via le site web www.ge-repare.ch, une liste d'entreprises de réparation situées sur le territoire de la Ville de Genève. En 2015, la campagne a reçu la Distinction cantonale du développement durable et la Ville de Lausanne s’est inspirée de l’initiative genevoise pour lancer un site web similaire (www.lausanne-repare.ch). La Ville de Neuchâtel a, quant à elle, repris le concept genevois et lancé www.neuchatel-repare.ch en 2016. La même année, Carouge a rejoint le projet et ainsi permis de faire évoluer le nombre d’adresses disponibles ainsi que la zone géographique couverte. En 2018, les lieux de réparation sis dans 6 autres communes genevoises – Bernex, Grand-Saconnex, Lancy, Meyrin, Onex, Plan-les-Ouates – seront également disponibles sur www.ge-repare.ch.

150 commerces et artisan-e-s

A ce jour, environ 50’000 personnes ont consulté au moins une fois ce répertoire qui compte désormais 150 commerces et artisan-e-s (110 en ville de Genève, 35 à Carouge et 5 à Bernex). La liste d’adresses n’est ni exhaustive, ni figée et les suggestions sont les bienvenues. C’est la section genevoise de la Fédération romande des consommateurs (FRC) qui visite et sélectionne les lieux selon des critères définis avec le Service Agenda 21 – Ville durable.

Changer une pièce défectueuse, raccommoder une veste, faire recoller une semelle ou remplacer une vitre de téléphone portable contribuent à réduire l’impact environnemental et social de leur production, et à soutenir l’économie locale en valorisant les entreprises ainsi que les artisanes et artisans travaillant dans la réparation d’objets. En outre, le modèle de consommation consistant à remplacer rapidement les objets par de nouveaux, souvent «bon marché», a des conséquences économiques sur les collectivités publiques qui voient augmenter le volume des déchets encombrants qu’elles ont la charge d’éliminer. «Réparer plutôt que jeter» entend agir en amont en fournissant une solution et un outil pratiques pour prolonger la durée de vie des objets.

La Ville de Genève et la FRC se félicitent que de nombreuses communes genevoises rejoignent ce projet. Cela montre l’importance de la collaboration intercommunale afin de renforcer l’impact de ce type d’initiative et rendre Genève plus durable.

Contact

Service Agenda 21 - Ville durable : Economie durable et insertion

Gaétan Morel et Julien Reinhard
Chargés de projet

Tél.022 418 22 94
julien.reinhard(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :