Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 9 octobre 2017

«Genève, sa gueule» investit le Musée Rath

En 2017, «Genève, sa gueule» prend de l’ampleur et s’installe au Musée Rath du 14 au 29 octobre. Projet-phare de l’axe «non-discrimination» de la politique municipale de diversité, ce portrait des Genevois-e-s, qui s’affiche également dans l’espace public, vise à combattre les préjugés.

Genève, sa gueule
© Lundi13

Durant les «vacances de patates», une animation gratuite pour les enfants (6-12 ans) est organisée du mardi 24 au dimanche 29 octobre de 14h à 18h: les enfants mènent une enquête autour des lieux de naissance des membres de leur famille.

«Genève, sa gueule» a été imaginé en 2014 pour dépasser une vision stéréotypée de la diversité. Réalisé par le Service Agenda 21 - Ville durable de la Ville de Genève, ce projet repose sur une idée simple: pour enrichir la perception de la diversité genevoise, il faut montrer des visages, au moyen de portraits photographiques, plutôt que des chiffres et donner une épaisseur à ces visages avec des éléments de parcours de vie.

Une reconnaissance de la diversité

Pour la Ville, «Genève, sa gueule» constitue un acte de reconnaissance de la diversité des habitant-e-s de la commune. Dans le même temps, et dans le cadre la politique municipale de diversité, elle manifeste sa volonté de considérer chacun, chacune, quels que soient son statut, son origine ou sa couleur de peau, comme un-e citoyen-ne à part entière. Pour les participant-e-s, «Genève, sa gueule» constitue bien sûr l'occasion de passer un bon moment et de réaliser un beau portrait. Par leur action, elles et ils affirment aussi leur appartenance à une communauté: celle des résidant-e-s d'un même territoire. A ce titre, leur participation peut être vue comme un acte volontaire de faire société.

Une exposition au Musée Rath

L'exposition, qui a démarré dans le cadre de No'Photo le 14 octobre dernier, est ouverte tous les jours sauf les lundis, jusqu'au 29 octobre, de 14h à 18h.

Au jour de l'inauguration, environ 1200 clichés et biographies auront été collectés. Outre l'accrochage de photographies aux murs, plusieurs projets «frères», qui chacun à sa manière vise à donner une autre signification à la diversité et à favoriser le développement d'une compréhension mutuelle, seront présentés. De plus, des ateliers participatifs et des animations pour enfants permettront d'interroger le rapport à la migration et les représentations de «l'étranger» que chacun-e entretient.

Enfin, le studio mobile des photographes de l'agence Lundi13 donnera l'opportunité aux visiteurs et visiteuses de contribuer au portrait de la ville. «Genève, sa gueule» investit aussi l'espace public avec 300 affiches visibles dans les rues à partir du 9 octobre et le pavoisement du Pont du Mont-Blanc durant la semaine du 16 octobre.

Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge de la politique de diversité, explique que «ce beau projet fait partie d'un large dispositif, porté par l'ensemble de l'administration et construit en partenariat avec plusieurs associations. Pour les années à venir, les autorités municipales entendent multiplier les initia­tives de ce type, afin de permettre à Genève de rester une ville ouverte et accueillante, dans laquelle tous les habitant-e-s trouvent leur place. Une ville où la différence n'inquiète pas, mais nourrit; une ville où l'Autre est avant tout perçu comme un partenaire dans la construction d'un devenir commun».

Contact

Anne Bonvin Bonfanti

Département des finances et du logement
Conseillère de direction

Tél.+41 22 418 22 43
Fax +41 79 594 14 92
anne.bonvin-bonfanti(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :