Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 9 mai 2017

Plusieurs projets de réaménagement de la Rade primés

Le concours international d’idées pour l’aménagement de la Rade, lancé par le maire Guillaume Barazzone en novembre 2016, en partenariat avec le Département municipal des constructions et de l’aménagement et avec la participation du Canton, avait comme objectif de valoriser la Rade et d’imaginer des aménagements afin de mieux répondre aux besoins de la population.

Concours Rade Genève
© P.-A. Dupraz architecte | Archigraphie.ch

Le jury indépendant composé d’experts suisses et étrangers, présidé par l’architecte genevois Patrick Devanthéry, a reçu 70 projets venus de Suisse et de plusieurs pays européens.

Après délibération, trois prix ont été décernés à l’unanimité du jury et un autre a été attribué (à la majorité).

Premier prix: «Au ras de l’eau» de l’architecte Pierre-Alain Dupraz, Genève

Cette proposition a convaincu par sa simplicité et sa lecture du site très pertinente. Ce projet permet d’offrir à la population de nouveaux accès à l’eau, d’élégants espaces de détente et de promenade, tout en créant des emplacements pour des cafés ou des glaciers en jouant sur la topographie. Le jury a considéré qu’il s’agissait d’un projet très complet qui respectait en tous points les exigences du cahier des charges du concours tout en respectant parfaitement le patrimoine et la valeur du site.

Deuxième prix: «Convergences» des étudiants en architecture Maxime Lécuyer et Ljirim Seljimi, Genève

Le projet y fait émerger des «points de convergence» entre la ville et le lac à travers des rues qui relieront les deux. Celles-ci seront libérées d’une bonne partie de la circulation des voitures et surtout du stationnement. A travers ces sortes de pénétrantes largement dévolues aux piétons, de nouveaux espaces publics sont ainsi valorisés.

Des aménagements permettent la restauration dans des pavillons organisés le long de bandes végétales. Les quais sont libérés, laissés aux déambulations du piéton à l’ombre des nouvelles plantations.

Troisième prix: «Jean-Jacques», de Tribu architectes, Lausanne

Le projet propose comme élément phare un anneau lacustre qui souhaite être compris comme une continuité contemporaine de l’Ile Rousseau. L’objectif est d’offrir avec cet anneau non seulement une attractivité ludique pour le public (baignade protégée et calme dans son antre), mais également de lui attribuer un rôle utilitaire puisque celui-ci, sur son pourtour extérieur, accueillerait le nouveau débarcadère CGN.

Cette gigantesque piscine circulaire de 140m serait accessible depuis la passerelle piétonne et cycliste du Mont-Blanc, non réalisée à ce jour.

Quatrième prix: «la Rade publique» des architectes de Dürig AG, Zurich

Le projet est radical. Tous les bateaux qui occupent les quais et les rives, avec ports et jetées sont supprimés. La place est alors libre pour reconnecter la ville à l’eau et proposer une série d’espaces publics qui caractérisent les différentes identités de la Rade. Tour à tour, du Parc Mon Repos à la Plage des Eaux-Vives en passant par la nouvelle passerelle piétonne, ce sont les thèmes de la ville et de la nature, ceux de l’espace public et du vivre ensemble, de la baignade et de la promenade qui sont évoqués.

Où découvrir les projets?

  • L’ensemble des 70 projets sera visible au Forum Faubourg (8 rue des Terreaux-du-Temple, du lundi au samedi entre 11h et 18h) jusqu’au 19 mai.
  • Les projets primés sont exposés jusqu’au 28 juin sur le quai du Mont-Blanc, quai Général Guisan et quai Gustave Ador.
  • Vous pouvez aussi découvrir les projets lauréats sur www.larade.ch
  • Pour une balade virtuelle dans les projets lauréats, le public peut télécharger l’application smartphone gratuite «la rade» (IOS / androïd)

Et maintenant?

Le concours d’idées n’oblige pas la Ville à réaliser le projet lauréat. Il permet le débat public, ce qui est souhaitable pour un lieu aussi sensible. Les élus, les associations, les usagers et la population vont pouvoir s’exprimer sur ces projets. L’aménagement de la future plage des Eaux-Vives permettra de libérer des quais les bateaux situés en aval du Jet d’eau. Les activités des pêcheurs professionnels seront regroupées dans des cabanes prévues à cet effet.

Par ailleurs, à l’horizon 2020-2023, le site réaménagé du Vengeron devrait accueillir les chantiers navals existants. Ces transferts pourraient être l’occasion de repenser l’aménagement et l’animation de notre Rade à travers des réalisations inspirées de ce concours. «Nous sommes au début d’un processus, je suis heureux que le débat commence et que la population puisse se projeter», explique le maire Guillaume Barazzone.

Télécharger des photomontages des projets, le rapport du jury, et le dossier de presse

Plus d'informations: www.larade.ch

Contact

Cédric Waelti

Département de l'environnement urbain et de la sécurité

Tél.+41 22 418 24 82
cedric.waelti(at)ville-ge.ch

Liens externes

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :