Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 2 décembre 2015

Thème : Social 

Secteur communautaire: perspectives 2016 suite au Rapport de l’IDHEAP

La Ville de Genève a mandaté l’Institut de hautes études en administration publique de l’Université de Lausanne (IDHEAP) pour effectuer une évaluation indépendante du secteur communautaire, comme cela avait été demandé par le Conseil municipal. Le constat est clairement posé: près de 84% des personnes interrogées jugent les missions de ce secteur pertinentes et plus de 80% saluent la plus-value de ses actions.

Sur la base des conclusions des chercheurs, Esther Alder entend faire évoluer le dispositif pour répondre aux enjeux actuels en matière de politique sociale. Conformément à une recommandation du Rapport de l’IDHEAP, la Maire va proposer au Conseil administratif des pistes d’interventions en matière de «politique sociale de proximité». Le Conseil administratif doit prendre position sur ces options au début de l’année prochaine.

Les Unités d’action communautaire (UAC) du Service social de la Ville de Genève ont été mises en cause lors du débat budgétaire de décembre 2013. En mai 2014, sur proposition d’Esther Alder, le Conseil administratif a validé le principe d'une évaluation indépendante du secteur communautaire qui a été confiée à l’IDHEAP. Le Conseil a pris connaissance du Rapport de l’IDHEAP et de ses recommandations.

Ce Rapport souligne d’abord la pertinence des missions et des activités conduites par le secteur communautaire. La plupart des personnes interrogées considèrent l’ancrage des UAC sur le terrain, leur connaissance des quartiers et de leurs habitants comme complémentaires à leurs actions. Cependant, les mêmes personnes questionnent leur mode d’intervention en appui des habitants.

Le Rapport pointe également une certaine disparité dans les projets mis en œuvre et dans les diagnostics posés. Il en résulte une diversité d’actions, l’ensemble manquant parfois de cohérence et de lisibilité. Il met également en lumière des lourdeurs dans le fonctionnement, une insuffisance de coordination dans les quartiers et un déficit de pilotage des UAC. Au terme de son évaluation, l’IDHEAP recommande d’inscrire le secteur communautaire dans «une politique sociale de proximité».

Nouveau cap

La Maire rejoint pour l’essentiel les constats du Rapport. La magistrate en charge de la cohésion sociale et de la solidarité relève que l’évolution du contexte socio-économique (vieillissement de la population, paupérisation d’un nombre significatif de familles et mouvements migratoires importants) impose de revoir les priorités assignées à l’action sociale municipale.

Dans cette optique, Esther Alder préconise de déployer dans chaque quartier des actions répondant aux besoins avérés de groupes de population bien définis, soit les personnes âgées, les familles et les plus démunis, selon les trois axes suivants:

  • Prévention de la précarité, visant à réduire les inégalités et à prévenir les risques de fractures sociales;
  • Politique de la vieillesse, avec comme priorité l’identification des personnes en risque d’isolement;
  • Inclusion sociale, avec l’ambition d’assurer à l’ensemble des populations une qualité de vie partagée.

La Maire a demandé au responsable du Service social de travailler avec les collaboratrices et les collaborateurs du secteur communautaire pour mettre en œuvre les axes énoncés. Sur la base des recommandations de l’IDHEAP, des pistes qui impliquent notamment de décloisonner l’action du Service social dans les quartiers et de renforcer la coordination avec les autres acteurs municipaux, cantonaux et associatifs seront explorées. Un soutien méthodologique en matière de diagnostic, de conduite de projets et d’évaluation des actions menées sera également proposé au Service social. Un mandat complémentaire a été confié à l’IDHEAP pour accompagner cette évolution.

Le Rapport de l’IDHEAP, ainsi que les perspectives tracées par la magistrate en charge de la cohésion sociale et de la solidarité, sont téléchargeables ci-dessous, et feront l’objet d’une consultation auprès des partenaires de l'action sociale municipale.

Contact

Manuelle Pasquali de Weck

Adjointe de direction en charge de la communication Département de la cohésion sociale et de la solidarité

Tél.+41 22 418 49 13
Fax +41 22 418 49 01
manuelle.pasquali-deweck(at)ville-ge.ch
Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :