Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 30 novembre 2015

3e rencontre annuelle du réseau des Rainbow Cities

Les 19 et 20 novembre 2015, la Ville de Genève accueillait la 3e rencontre annuelle du réseau des Rainbow Cities. Ces deux journées ont permis l’échange d’information et de bonnes pratiques dans la lutte contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle et l’identité de genre entre les organisations gouvernementales et non-gouvernementales agissant aux niveaux local, national et international.

Rainbow Cities
© DR

Durant deux jours, les représentantes et représentants des Rainbow Cities ont pu échanger leurs expériences sur des sujets comme les réfugié-e-s LGBTIQ et réfléchir à des actions conjointes. Elles et ils ont en outre pu rencontrer des représentantes et représentants des nombreuses associations locales et nationales et des organisations internationales présentes à Genève et qui luttent pour le respect et la promotion des droits humains des personnes LGBTIQ.

Genève accueillait aux mêmes dates une rencontre du réseau des «Governmental LGBT Focal Points», mis en place pour accompagner au niveau national la mise en œuvre des recommandations du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe aux Etats membres. Après ces journées de discussions internes, les deux réseaux se sont rejoints pour une session de travail, puis pour une discussion publique présidée par Madame Flavia Pansieri, Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme. Cette discussion, intitulée «Droits Humains pour tous - Promouvoir les droits de l'homme des personnes LGBTI: Des communautés locales aux organisations internationales», était organisée conjointement par la Ville de Genève, le Département fédéral des affaires étrangères et l’Université de Genève.

Lors de cette séance, Madame Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge de l’égalité et de la diversité, a, dans son discours de bienvenue, rappelé l’engagement de la Ville de Genève dans la lutte contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Citant un récent rapport du Conseil des droits de l'homme, Madame Salerno a affirmé que les autorités locales ont non seulement le devoir de «respecter, protéger et réaliser les droits de l'homme» mais qu’elles ont aussi un devoir d'éducation et d'information pour «promouvoir la compréhension et le respect des droits de l'homme chez l'ensemble des habitants de leur territoire». L’engagement de la Ville de Genève, pionnier en Suisse avec la création d’un poste dédié au sein de l’administration municipale, est d’autant plus important qu’il n’existe pas encore de véritable institution nationale des droits humains en Suisse. Madame Salerno a enfin rappelé, en cette Journée internationale du souvenir trans, «les violences, les discriminations et les maltraitances dont font spécifiquement l’objet les personnes trans» et combien «elles méritent non seulement notre plus grande attention mais également une protection particulière».

Un panel de discussion a ensuite regroupé les représentantes et représentants des institutions nationales et locales, des organisations internationales et des associations pour échanger sur les moyens d’agir de manière coordonnée dans la défense et la promotion des droits humains des personnes LGBTIQ.

Présente au panel, Madame Chiara Barberis, Cheffe du Service Agenda 21 – Ville durable, en charge de la coordination de la politique municipale en matière de promotion de l’égalité et du respect de la diversité, a insisté sur l’importance pour les villes de s’engager sur ces questions, car elles sont au plus près de leur population et qu’elles peuvent présenter une alternative dans des pays où les minorités sexuelles et de genre ne sont pas protégées. Elle a également rappelé qu’une politique publique ne peut se développer sans un terreau associatif et la nécessité pour les institutions locales de soutenir l’action de la société civile, comme le fait la Ville de Genève.

Pour clore ces riches journées, les participantes et participants ont ensuite été invité-e-s à poursuivre la discussion lors d’une réception au Palais Eynard. La prochaine rencontre annuelle du réseau des Rainbow Cities aura lieu à Amsterdam les 3 et 4 août 2016.

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :