Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 19 juin 2012

La Ville de Genève fête le 1er août sur la plaine de Plainpalais réaménagée

M. Rémy Pagani, maire de Genève, a souhaité que l'inauguration de la deuxième tranche des travaux de réaménagement de la plaine de Plainpalais coïncide avec la célébration de la Fête nationale. Il souhaitait également revisiter cette manifestation et s'interroger sur ce qu'elle signifie aujourd'hui dans une ville comme la nôtre, multiculturelle et internationale, mais aussi attachée aux traditions.

1er août 2012
© V. Fesselet / La Fonderie

Ce 1er août prochain, on pourra assister, pour la première fois à Genève à l’une des manifestations les plus typiques de notre pays que sont les combats de reines de la race d’Hérens. Et l’on pourra assister, pour la première fois également à Genève, à un concert des bluesmen touaregs du groupe Tinariwen qui rencontreront pour cette occasion et en exclusivité le trompettiste de jazz Erik Truffaz.

La Fête nationale du 1er août sera ainsi une fête ancrée dans la tradition et ouverte sur le monde.

La tradition

Souvent, les habitants des villes recherchent pour fêter le 1er août des lieux où les traditions helvétiques sont très vivantes. Mais tous n’ont pas l’opportunité de se déplacer dans des villages de montagne ou des contrées de la Suisse centrale. Aussi, le pari a été de faire venir une de ces traditions en ville.

Les éleveurs de la Fédération suisse d’élevage de la race d’Hérens ont été enthousiasmés par le projet et très honorés de l’invitation. Ils seront présents pour expliquer le déroulement des luttes entre les vaches. A noter que les vaches ne sont pas «dressées» pour combattre. Les affrontements sont naturels et c’est la vache invaincue qui est proclamée «Reine».

L’ouverture sur le monde

Genève compte – selon le recensement de 2000 – 184 nationalités sur les 194 possibles. C’est aussi le siège européen de l’ONU et une ville multiculturelle. Pour signifier l’internationalité de notre ville et son cosmopolitisme, l’envie a été de faire entendre des sons d’ailleurs, mais qui soient aussi des sons d’aujourd’hui.

Le groupe Tinariwen, du Mali, - qui vient de recevoir le 54e Grammy Awards, dans la catégorie World Music pour son album «Tassili» - fait la synthèse entre les musiques traditionnelles touareg et le blues et le rock. Il joue avec des instruments africains et des guitares électriques!

Pour la Fête du 1er août, une rencontre musicale avec le trompettiste de jazz Erik Truffaz a été organisée. Si depuis sa signature sur le label Blue Note, il connaît une carrière internationale, auparavant, Erik Truffaz a véritablement fait partie de la scène musicale genevoise. Le concert réunira donc des musiciens d’ailleurs avec une personnalité musicale régionale.

Ce concert sera précédé de celui du groupe Professor Wouassa, un orchestre afro-beat, composé de musiciens de la région, issus pour la plupart du jazz. Une autre manière de mêler les cultures.

La Fête nationale

En ouverture des festivités, à 15h, et pour respecter la tradition, un concert d’une des nombreuses fanfares genevoises, la fanfare de la Croix-Bleue. Puis divers spectacles et activités seront proposés destinés tant aux enfants qu’aux adultes:

  • un mur de grimpe;
  • un ludobus;
  • le nouvel emplacement de jeux pour les enfants de la plaine de Plainpalais;
  • découverte du "bowl", un des espaces de glisse du nouveau skatepark;
  • les manèges contemporains de Label Vie, soit deux roues inspirées des modèles qui viennent des pays du Sud tels le Népal, l’Inde, le Pakistan ou encore le Maroc;
  • des tournois de pétanque sur les nouveaux terrains de la plaine de Plainpalais organisés par l’association Label Boules;
  • un concert avec le groupe «Les Désaccordés», du jazz manouche sur lequel on pourra danser.

La Fête nationale représente également une opportunité unique pour Genève de créer des ponts avec les autres cantons de Suisse. Cette année, le maire de Genève a choisi la Ville de Nyon comme hôte d’honneur.

A 18h, une célébration oecuménique sera donnée à la cathédrale Saint-Pierre. Elle sera suivi d'un concert de carillon. 

A 20h30, cérémonie officielle, en présence de M. Daniel Rossellat, Syndic de la Ville de Nyon, et de M. Rémy Pagani, Maire de la Ville de Genève.

La deuxième étape de chantier bientôt terminée

La première partie du réaménagement de la plaine, à savoir le triangle formé par la traversée centrale jusqu'à la pointe sud (du côté du carrefour des XXIII-Cantons) a été réalisée entre septembre 2009 et juillet 2010.

Le chantier pour le réaménagement de la deuxième partie, c’est-à-dire la surface qui s’étend du côté nord jusqu’à la rue Harry-Marc, a commencé en septembre 2011 et se terminera le 31 juillet 2012. Il s’agit de la partie centrale et de deux tronçons du mail arborisé.

Au centre de la plaine, les travaux consistent, comme lors de la première étape, à remettre en état le sous-sol et le revêtement. Un système de drainage a été mis en place pour éviter que l’eau ne stagne à la surface lors de précipitations. Des collecteurs récoltant les eaux de pluie et les eaux usées ont été construits. De nouveaux points de raccordement à l’eau potable, à l’électricité et aux égouts ont été aménagés, portant leur nombre total à trente-trois.

Le même revêtement perméable, à savoir le «gorrh du beaujolais» a été choisi pour recouvrir la surface centrale de la plaine. Il a donné entière satisfaction aux usagers qui ont pu le tester sur la première partie réaménagée. En effet, il reste praticable par tous les temps et pour toutes les activités.

La fin du chantier de la deuxième étape marquera l’ouverture de plusieurs nouveaux espaces dont bénéficieront les usagers du lieu:

  • des terrains de pétanque rénovés;
  • deux buvettes;
  • une nouvelle place de jeux;
  • un nouveau skate-park.

De plus, du mobilier urbain (bancs, tables de pique-nique) est ajouté et deux nouvelles traversées piétonnes en béton sont créées. Soixante-six nouveaux arbres sont prévus d’être plantés, dont une partie le sera cet automne.

Deux tronçons «témoins» du mail ont été réalisés, à la hauteur du rond-point de Plainpalais et de la rue de l’Ecole-de-Médecine. Ils préfigurent l’aménagement que la Ville souhaite réaliser sur l’ensemble du mail. L’objectif est en effet d’offrir à l’avenir sur tout le pourtour de la plaine des allées larges, agréables et bien équipées tant pour les marchés que pour les promeneurs.

Auteurs du projet de réaménagement

Groupe Circus :

Atelier Descombes Rampini SA et Carlos Lopez, architectes

CKNR, ingénieurs civils

Pour en savoir plus

Mme Dominique Wiedmer-Graf, déléguée à l'information et à la communication
Tél. + 41 22 418 20 53

A télécharger

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :