Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 24 avril 2012

Thème : Social 

Actions d’hiver 2011/2012: remerciements et perspectives

Esther Alder, Conseillère administrative en charge de la cohésion sociale et de la solidarité, a rencontré hier soir l’ensemble des personnes impliquées dans l’hébergement d’urgence pour les remercier, dresser un bref bilan de l’opération 2011-2012 et proposer quelques perspectives pour l’action à venir.

200 places ont été proposées de mi-novembre à fin mars, avec une prolongation jusqu’au 20 avril pour des personnes en grande précarité. La Conseillère administrative a rappelé que cette action d’urgence est une manifestation concrète du droit de tout être humain à la dignité.

Depuis 10 ans, la Ville de Genève organise un accueil hivernal d’urgence dans les abris de la protection civile. Avec près de 24'000 nuitées et 1310 personnes différentes, les chiffres 2011-2012 sont en légère progression. Plus de la moitié des usagers ne sont restés «que» 10 nuits dans les abris, sachant que le maximum autorisé est de 20 nuits. On a constaté cette année une présence importante de jeunes adultes venus d’Europe du Sud, près de 20%, victimes de la crise économique. La proportion de personnes d’origine rom est stable, avec près de 30%.

La Ville a fait un effort important pour assurer la sécurité des usagers et du voisinage. En plus des partenaires habituels, elle s’est appuyée sur les passages préventifs et quotidiens des patrouilles de police et sur la présence des agents municipaux aux abords des abris. Le recours à une agence de sécurité privée a permis de compléter ce dispositif.

A noter que pendant la période de grands froids, soit pendant les 3 premières semaines de février, le dispositif a été porté à 300 lits pour permettre à tous de trouver un refuge au chaud. Pendant la même période, la mauraude nocturne a été renforcée et les associations ont étendu leurs heures d’ouverture.

L’effort global consenti par la Ville de Genève pour cette opération se chiffre à 1,4 millions de francs. Les différentes collaborations avec les partenaires, institutionnels et associatifs, et avec les intervenants dans le quartier, sur le terrain, ont permis de diminuer les coûts et ont donné, cet hiver encore, entière satisfaction. Esther Alder a souligné l’importance de ces collaborations. Elle souhaite les développer, notamment avec les communes voisines et l’Etat car cette problématique ne concerne pas uniquement la Ville de Genève. Elle entend également développer le travail avec les associations, notamment l’Armée du Salut, le Caré, le CSP, Carrefour-Rue, Première Ligne et Partage, afin de mettre en place des projets innovants à petites échelles.

Le plus important, a rappelé Esther Alder, est de disposer d’informations précises sur le profil des bénéficiaires pour adapter l’accueil. Un pas a déjà été franchi cette année avec une première prise en charge sociale lors de l’inscription à l’entrée de l’abri.

Informations complémentaires

Philippe Bossy
Adjoint de direction au Service social – Responsable du Secteur exclusion
Département de la cohésion sociale et de la solidarité
Tél. + 41 22 418 47 25 - + 41 79 428 50 93
philippe.bossy(at)ville-ge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+

Publication

Magazine Vivre à Genève n° 57

Vivre à Genève N°57
Magazine d'information de la Ville de Genève

Voir la publication

Vie de quartier

Histoire, informations pratiques et activités des quartiers genevois

Liste des quartiers

Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :