Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 22 novembre 2010

Thème : Aménagement, construction et logement 

Immeuble de logements et d'ateliers d'artistes à la rue François Grast

L'absence de logement à des loyers abordable est une des préoccupations principales de la population genevoise. Par ailleurs, le manque d'ateliers à bon marché à mettre à disposition des artistes pour pratiquer leur art est patent.

garage-contenu
© A. Granchamp / Ville de Genève

Pour répondre à ces difficultés, la Ville de Genève souhaite organiser un concours d'architecture en vue de la construction d'un immeuble de logements et d'ateliers d'artistes à la rue François Grast.

Le contexte

La rue François Grast se situe entre la rue de la Terrassière et la route de Malagnou, à partir du chemin de Roches. La parcelle concernée par le projet est occupée aujourd'hui par des petits garages à voitures (39) et des places de stationnement à découvert (8). Cette parcelle est aussi fréquemment utilisée pour des débarras sauvages et les boxes, vétustes, sont régulièrement vandalisés.
Il conviendrait de valoriser cet espace, idéalement situé au cœur d'un quartier de villas et d'immeubles de logements, à proximité des commerces et bien desservi par les transports publics.

En 2004, une étude de faisabilité avait conclu à la possibilité de réaliser à cet endroit des ateliers modulables pour artistes (environ 24 modules de 30 m2). Le projet avait été laissé en suspens en raison des capacités financières de la Ville de Genève à cette époque.

A l'heure où le manque de logements se fait sentir, il est apparu nécessaire de tenter d'adjoindre à ce programme d'ateliers d'artiste un programme de construction de logements afin de mieux exploiter le potentiel constructif de la parcelle. Il est possible d'édifier un immeuble mixte reprenant la surface d'ateliers prévue dans l'étude de 2004 et d'y ajouter une centaine de pièces d'habitation.

Le concours de projet d’architecture et les études qui suivront fixeront le nombre exact de logements possible. La nouvelle construction devra s'insérer harmonieusement dans le site et respecter le cordon boisé qui borde la parcelle au nord et à l'ouest. La question économique entrera également en ligne de compte.

Le programme du concours portera, d'une part, sur une surface d'environ 720m2 pour les ateliers d'artistes (cf. programme de 2004) et, d'autre part, sur 2 600m2 de surface de plancher destinés à des logements, représentant environ 115 pièces.

Construire en optimisant l'utilisation du sol

La Ville de Genève cherche à valoriser les potentiels constructibles en ville tout en préservant un cadre de vie agréable. Les quartiers centraux sont déjà fortement construits et évoluent dans la majeure partie des cas non pas par de grands projets, mais par des petites opérations.

C'est ainsi que la Ville de Genève a octroyé un droit de superficie à la coopérative de logement pour personnes en formation, la Ciguë, pour une parcelle à la rue de la Coulouvrenière où un immeuble comportant 8 appartements (pour un totale de 48 chambres) est en cours de réalisation.

Aux 1-3 de la rue du Cendrier, à la suite d'un concours d'architecture organisé en 2006, la Ville a accordé un droit de superficie à la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social afin qu'elle construise un immeuble qui comptera 17 appartements dans les étages supérieurs, la municipalité réalisant dans les niveaux inférieurs une crèche de 60 places. La cérémonie du bouquet de chantier – fêtant la fin des travaux du gros œuvre - s'est tenue le 12 novembre dernier.

Dernier exemple, la Ville vient d'organiser un concours d'architecture pour la construction d'un immeuble de logements sur une petite parcelle située au 24 de la rue Louis Favre, à l'angle de la rue des Grottes. Le projet lauréat prévoit la construction d'un immeuble de 50 logements.

Par ailleurs, deux opérations de plus grande importance sont en cours: le projet du Foyer de Sécheron où se construit un véritable pôle de quartier comprenant trois immeubles destinés au logement (115 appartements) et celui sur l'ancien site des SIG à la Jonction (ancien site Artamis) où s'érigera un éco-quartier qui accueillera 300 nouveaux logements.

Surdensification

La Ville de Genève veille à préserver le cadre de vie de la population résidente en privilégiant une approche qualitative de la densification. Cela passe notamment par la qualité des espaces publics. Elle a également la ferme volonté de répondre aux besoins en matière de logement de la majorité des résidents, en favorisant la mise à disposition d'appartements à loyers abordables.

Les projets de surélévations dans les quartiers du centre engendrent souvent une surdensification, qui amène la municipalité à émettre des préavis défavorables à leur encontre. Et ce, d'autant plus lorsque ces projets concernent des logements de grandes, voire très grandes surfaces (144m2 en moyenne) et dont les loyers seront de 2 à 4 fois supérieurs à la LDTR (Fr. 3'636.– la pièce par année).

Dans cet esprit, la Ville de Genève s'est élevée contre plusieurs projets de construction dans des cours, notamment à la rue des Garages. Dans ce dernier cas, le Tribunal fédéral a donné raison à la municipalité.

Contact

Département des constructions et de l’aménagement
Mme Dominique Wiedmer-Graf
Déléguée information et communication
Tél. + 41 22 418 20 53
Fax: + 41 22 418 20 21
Courriel: Dominique.Wiedmer-Graf(at)ville-ge.ch

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :