Ville de Genève

SITE OFFICIEL

Mise à jour : 16 juin 2010

Thème : Aménagement, construction et logement 

Parking d’échange de Sécheron: la Ville de Genève retire son recours

Une convention a été signée aujourd’hui entre l’Etat de Genève, la Ville de Genève et la Fondation des parkings. Aussi, le Conseil administratif de la Ville de Genève a décidé de retirer son recours déposé le 19 avril dernier contre l’autorisation définitive de construire le parking d’échange (P+R) de Sécheron, après avoir obtenu des garanties du Conseil d’Etat concernant son affectation, notamment au travers de la signature d’une convention.

Par son recours, la Ville de Genève, qui défend une politique de mobilité douce, avait exprimé ses craintes concernant un changement de destination de ce parking P+R en faveur d’organisations internationales - en l’occurrence l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Par ailleurs, la Ville, qui défend ses compétences communales, soulignait l’absence de prise en considération des éléments mis en exergue dans le préavis communal et discutés par les parties lors de nombreuses séances relatives au secteur de Sécheron.

En réponse à ces interrogations, le Conseil d’Etat, par la voix de son président François Longchamp, a donné à la Ville de Genève la garantie écrite que le parking P+R de Sécheron ne sera utilisé que de manière temporaire (durant deux ans au maximum) par l’OMC. Celui-ci deviendra un parking d’échange et à destination des habitants à part entière, dès la mise en service du parking réservé à l’OMC, soit en février 2014 si les travaux ne prennent pas de retard.

L’Exécutif de la Ville est satisfait de l’accord conclu, qui permet à ce projet essentiel pour Genève de se réaliser sans encombre. Cependant, il demeure inquiet quant à l’absence de prise en considération formelle des préavis de la Ville de Genève par le Département des constructions et des technologies de l’information (DCTI), lors du traitement des requêtes en autorisation de construire.

En effet, à ce sujet, la Ville de Genève tient à ce que la pratique antérieure du Département soit rétablie, à savoir que les préavis de la Ville de Genève soient intégrés aux autorisations de construire afin qu’ils soient respectés par les requérants d’autorisation.

La Ville de Genève se réjouit toutefois de l’accord intervenu aujourd’hui entre le Canton et la Ville sous la forme d’une convention, qui garantit la volonté commune de la Confédération, du Canton et de la Ville de Genève d’offrir des conditions cadres à la hauteur de notre cité, ville hôte des Nations Unies.

Pour toute information complémentaire

Département des constructions et de l’aménagement
Tél. + 41 22 418 20 20

Partage

Partager cette page

Facebook Twitter LinkedIn Google+
Suggestions

Découvrir d'autres pages du même chapitre :